Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Impôts : près de 7 Français sur 10 se disent favorables au prélèvement à la source
information fournie par Boursorama avec Newsgene26/12/2018 à 12:15

(FLICKR / Fred Romero)

(FLICKR / Fred Romero)

Un récent sondage révèle que 68% Français sont favorables à la mise en place du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu. Le chiffre est particulièrement élevé chez les contribuables mensualisés et chez les plus de 65 ans.

68% des Français sont favorables à la mise en place du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu, indique une enquête réalisée par Elabe pour Les Echos . Le chiffre est en progression de trois points depuis octobre dernier. Les foyers fiscaux mensualisés sont même 77% à approuver ce nouveau dispositif qui interviendra à partir de fin janvier 2019.

Les personnes âgées confiantes

Malgré l’opposition du mouvement des « Gilets jaunes » à cette mesure, « le prélèvement à la source ne représente pas un sujet de crispation » , explique au quotidien Vincent Thibault, chargé d'études senior chez Elabe. Encore moins chez les Français les plus âgés, puisque les plus de 65 ans sont 75% à voir arriver sereinement la concrétisation du projet, contre 52% chez les 18-34 ans.

Cette étude a été réalisée auprès de 1 010 personnes les 18 et 19 décembre derniers. Parmi les avantages du prélèvement à la source cités par les participants, la répartition sur 12 mois du paiement de l’impôt arrive en tête (46%). Viennent ensuite la simplification de la gestion des revenus (33%), la simplification pour l’administration fiscale (26%) et l’adaptation rapide aux variations de revenus (25%).

Les bugs techniques, principale inquiétude des Français

En revanche, 24% des sondés indiquent ne trouver aucun intérêt à ce système qui suscite d'ailleurs certaines inquiétudes chez les Français. Parmi ces craintes, l’éventualité de bugs techniques est la plus souvent citée par les sondés (51%). Elle devance le manque de confidentialité des données vis-à-vis de l’employeur (33%) et la complexité pour les entreprises qui doivent collecter l'impôt (26%).

56% des participants s’estiment bien informés sur ce dispositif, soit trois points de plus qu’en octobre. Le chiffre monte à 65% chez les contribuables imposables. Mais Vincent Thibault prévient : « Il faudra voir ce que cela donne une fois que l'impôt aura été prélevé » .

20 commentaires

  • 27 décembre12:00

    et lorsque les gens vont voir leur salaires diminuer , cela va relancer la consommation?


Annonces immobilières