Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Impôts: obligatoire, la déclaration en ligne est encore boudée par une partie des Français
information fournie par Le Figaro18/06/2019 à 06:54

25 millions de contribuables ont fait leur déclaration en ligne. C'est moins que prévu par Bercy.(Crédits : Pexels)

25 millions de contribuables ont fait leur déclaration en ligne. C'est moins que prévu par Bercy.(Crédits : Pexels)

Les contribuables ont été environ 25 millions à déclarer leurs revenus 2018 sur Internet, selon le ministère de l'Action et des comptes publics. C'est moins que ce qui était attendu par Bercy.

Ce n'est pas encore parfait, mais ça progresse. Les deux tiers des contribuables ont rempli leur déclaration de revenus 2018 en ligne, soit 25 millions, a annoncé le ministre de l'Action et des comptes publics Gérald Darmanin ce lundi. L'objectif de Bercy pour cette année n'est toutefois pas rempli. En effet, tous les contribuables étaient obligés de faire la démarche sur impots.gouv.fr en 2019, quels que soient leurs revenus (en 2018, ceux déclarant moins de 15.000 euros en étaient dispensés). Seuls ceux pouvant prouver qu'ils n'ont pas de connexion internet peuvent encore remplir une déclaration papier. En théorie, pas moins de 86% des ménages auraient donc dû déclarer leur revenu en ligne (part des foyers dotés d'une connexion internet).

Malgré des préavis de grève déposés par les syndicats des finances publiques protestant contre la restructuration à venir de la Direction générale des Finances publiques (DGFiP), la campagne déclarative semble s'être déroulée sans accroc. À l'exception de l'avant-veille du dernier jour pour déclarer les revenus! Le site impots.gouv.fr a en effet connu un gros bug durant la soirée du lundi 3 juin. Il est resté hors ligne plusieurs heures durant. Le ministre avait alors annoncé dans la foulée un report de 48 heures de la date limite de déclaration de revenus.

Simplification supplémentaire en 2020

L'année prochaine, la déclaration n'aura pas lieu... ou presque. En 2020, a confirmé lundi le ministère des comptes publics, «près d'une douzaine de millions de contribuables - ceux qui n'ont rien à modifier à leur déclaration préremplie - n'auront plus rien à faire: c'est une mesure qui va rendre plus simples les démarches administratives des Français». C'est également une mesure qui devrait permettre à la DGFiP d'économiser «plusieurs centaines de postes» de fonctionnaires, ajoutait-on ces derniers jours à Bercy.

Le ministère a également réalisé un bilan de la mise en place du prélèvement à la source. «Les contribuables se sont immédiatement appropriés la réforme, réalisant 5 millions d'opérations sur l'interface «Gérer mon prélèvement à la source», dont près de 1,4 million de modulations du taux», assure Bercy. Preuve ultime que tout s'est bien passé, ajoute le ministère: «les rentrées fiscales sont conformes aux prévisions».

1 commentaire

  • 06 juillet22:11

    C'est tout à fait logique quand on voit que l'état globalement augmente le nombre de fonctionnaires et régimes spéciaux (SNCF, RATP, EDF/GDF, etc...)


Annonces immobilières