Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Impôt sur le revenu: tous les détails de la baisse de 5 milliards
information fournie par Le Figaro12/06/2019 à 19:54

INFO LE FIGARO - Édouard Philippe a confirmé que la baisse d’impôt promise par Emmanuel Macron aura lieu en 2020. Et qu’elle ne profitera pas aux plus aisés. Voici pourquoi.

Pas de nouveaux cadeaux fiscaux pour les plus aisés. Le premier ministre Édouard Philippe a confirmé que la baisse de 5 milliards d’euros de l’impôt sur le revenu (IR) ne s’appliquera qu’aux classes moyennes. «Nous avons choisi de concentrer l’intégralité de la baisse de l’impôt sur le revenu annoncée par le Président de la République sur les classes moyennes qui travaillent», a-t-il martelé lors de son discours de politique générale, mercredi devant l’Assemblée.

La mesure se traduira par une baisse moyenne de 350 euros pour 12 millions de foyers et une diminution moyenne de 180 euros pour 5 autres millions. Comme Le Figaro l’avait révélé, la mesure prendra la forme d’une baisse du taux de la première tranche d’impôt de 14 % à 11 %. Cette baisse d’impôt est relativement originale. Le gouvernement voulait en effet qu’elle réponde à deux objectifs. D’abord, ne pas faire sortir davantage encore de ménages de l’impôt (aujourd’hui moins de 50% de foyers fiscaux payent l’IR). Ensuite, ne pas en faire profiter les contribuables aisés.

Pour ce faire, les entrées dans les tranches supérieures seront abaissées pour que les ménages les plus aisés ne puissent pas profiter du geste fiscal. D’après nos informations, l’entrée dans la tranche à 30% sera abaissée de 2114 euros, à 25.406 euros par part de revenu fiscal ; et celle de 41% débutera dès 72.644 euros par part (en baisse de 1136 euros). Résultat, la baisse d’impôt ne bénéficiera plus aux contribuables affichant un revenu fiscal de référence de 73.780 euros par part. Mais, grâce à ce mécanisme de tranches, aucun contribuable ne verra augmenter son impôt à la suite de cette mesure, assure le gouvernement.

A contrario, parmi les plus grands gagnants figureront les célibataires déclarant 22.680 euros de revenu net imposable par an: ils verront leur impôt baisser de 519 euros. Les couples avec deux enfants affichant un revenu imposable de 60.480 euros verront quant à eux leur douloureuse fondre de 917 euros. Les gains seront toutefois très différents d’une situation à l’autre.

0 commentaire

Annonces immobilières