Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Impôt sur le revenu: le nombre de déclarations en ligne bat des records

Le Figaro08/06/2016 à 18:40

Ce mardi, le site impots.gouv.fr comptabilise 16,1 millions de télédéclarations, contre 14,6 millions l'an passé. Un record qui reste à relativiser.

Si vous avez opté pour la déclaration en ligne, il ne vous reste plus que quelques heures. Une fois ce délai passé, les retardataires devront s'acquitter de pénalités. Une pression qui se fait ressentir, car la barre des 15 millions de télédéclarations a d'ores et déjà été franchie. Et ce chiffre ne cesse de grimper: 16,1 millions de déclarations en ligne ont été recensées par le site impots.gouv.fr, ce mardi, depuis l'ouverture du service le 14 avril. Un véritable record. De fait, l'administration fiscale en comptabilisait 14,6 millions en 2015, ce qui représentait 40,2% des foyers fiscaux.

» Simuler le calcul de votre impôt sur le revenu

Contactée par Le Figaro, la Direction générale des finances publiques (DGFIP) indique que le nombre de déclarations est même susceptible d'augmenter dans les heures à venir. Bien que ce chiffre soit impressionnant, l'administration estime que la situation n'a rien d'extraordinaire: «Généralement nous observons un pic dès que l'on se rapproche des dates d'échéances, ce n'est pas lié à cette année particulièrement». Malgré une forte hausse de la fréquentation, la DGFIP soutient que le site ne souffre d'aucun ralentissement ou bug informatique. Une bonne nouvelle pour Bercy. Grâce à la mise en place progressive de ce service, l'État pourrait en effet économiser 100 millions d'euros par an sur les frais d'affranchissement, si les déclarations et avis d'imposition, y compris pour les impôts locaux, étaient dématérialisés.

20% des Français font davantage confiance au papier

Si le gouvernement prévoit d'étendre la déclaration en ligne à tous les contribuables dans les prochaines années, elle est encore loin de faire l'unanimité. Seuls 6,4 millions de foyers fiscaux ont choisi de ne plus recevoir leur déclaration en format papier, pour l'instant. Pour franchir la barre des 50% de l'ensemble des déclarations de revenus, il faudrait que plus de 18 millions de foyers fiscaux optent pour la télédéclaration cette année. Un niveau qui ne sera pas atteint.

En cause notamment, la préférence affichée pour le papier, pointait la Cour des comptes dans un rapport publié en avril dernier. En effet, près de 20% des Français n'utilisaient pas Internet pour remplir des formulaires en 2013 au motif qu'elles ont «davantage confiance dans un formulaire papier», explique les sages de la rue Cambon, qui citent les chiffres d'Eurostat. Autre difficulté, le «fossé numérique»: près de 650 000 personnes ne bénéficient pas d'un accès à Internet, et 12 à 18% de la population souffre de «l'illectronisme». Autrement dit, une part non-négligeable des Français n'est pas capable d'utiliser les outils numériques.

SERVICE: Economisez du temps et de l'argent sur vos transferts d’argent à l’international avec World First

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.