Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Immobilier : un balcon ou une terrasse a fait grimper le prix d'un logement depuis la crise
information fournie par Boursorama avec Newsgene09/12/2020 à 16:37

Depuis le déconfinement de mai dernier, les acheteurs sont de plus en plus intéressés par des biens immobiliers possédant un balcon ou une terrasse.  (Hans Braxmeier / Pixabay)

Depuis le déconfinement de mai dernier, les acheteurs sont de plus en plus intéressés par des biens immobiliers possédant un balcon ou une terrasse. (Hans Braxmeier / Pixabay)

Posséder un balcon ou une terrasse est un atout pour faire grimper le prix de son logement, dans les onze plus grandes villes de France. Pour ce type de biens, les prix ont augmenté de 9,9 % depuis le premier confinement, selon une étude MeilleursAgents.

Il vaut mieux avoir un balcon ou une terrasse quand on veut vendre son bien immobilier. Cette caractéristique du logement a fait grimper les prix de 9,9 % dans les 11 plus grandes villes de France depuis le 17 mars 2020, selon une étude MeilleursAgents relayée par BFM Immo .

Un « phénomène qui s'est exacerbé » en mai dernier

Les balcons et terrasses seraient de plus en plus appréciés car en mai dernier, la même étude faisait apparaître une inflation de 8,8 % sur le prix de vente des logements. « Un écart qui a toujours existé mais qui a augmenté de 1,3 point par rapport à ce qui était observable avant le premier confinement » , rapporte la chaîne d'information.

Les logements avec une terrasse ou un balcon en ville ont toujours été recherchés. Mais le « phénomène s’est exacerbé en mai dernier, à la sortie du confinement », précise une responsable des études économiques chez MeilleursAgents. Pour obtenir un logement en ville avec un extérieur, les acheteurs étaient parfois prêts à mettre le prix. Mais depuis l'été, « un essoufflement de la tendance » a été observé, précise la spécialiste.

21 % des acheteurs veulent un balcon ou une terrasse

La crise sanitaire a bouleversé les critères associés à la recherche de logement. Le fait d'avoir au minimum un balcon ou une terrasse est cité dans 21 % des cas parmi les critères de sélection. Avoir un extérieur plus grand que celui imaginé au début des recherches est également cité par les candidats à l'achat, dans 19 % des cas.

3 commentaires

  • 13 décembre12:11

    "Avec la crise, les prix vont s'effondrer." d'autant que l'offre va augmenter avec la conversion de bureaux vacants


Annonces immobilières