Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Immobilier : Shanghaï restreint le marché pour les célibataires

Le Figaro21/08/2012 à 19:51
Pour freiner la hausse des prix, Shanghaï empêche les provinciaux célibataires d'acheter un appartement.

À Shanghaï

En Chine, les collectivités locales déploient des trésors d'imagination pour apporter leur pierre à l'édifice national. Alors que Pékin essaye depuis bientôt deux ans de freiner l'envolée des prix immobiliers aux quatre coins du pays, Shanghaï a eu l'idée originale d'empêcher les provinciaux célibataires installés dans la capitale économique chinoise d'acheter un appartement. Les Chinois sont rattachés administrativement à leur lieu de naissance, et restent d'éternels migrants dès qu'ils le quittent. Cette nouvelle mesure, adoptée l'an dernier, est entrée en vigueur cet été pour endiguer la hausse des prix des appartements.

Les migrants devront rester locataires, à moins de fonder une famille. Une gageure sans appartement. Dans la métropole chinoise, il est de bon ton d'être propriétaire quand on est en quête de l'âme sœur. Aujourd'hui, un provincial, même aisé, doit donc être marié, ne pas posséder d'autres biens en ville et avoir payé des impôts locaux sur les douze derniers mois pour prétendre à l'accès à la propriété.

Les provinciaux ne sont pas les seuls dans le collimateur des autorités shanghaïennes. Les jeunes couples shanghaïens n'ont le droit d'acheter qu'un seul bien depuis peu, qui devra être leur résidence principale. «Ces restrictions ne servent à rien. Les achats des provinciaux en banlieue représentent entre 10% et 20% de ce marché et quand on regarde des quartiers plus centraux, on tombe même à 5%», estime Song Huiyong, directeur à Shanghaï de la branche conseil de Centaline, un des premiers réseaux d'agences immobilières en Chine.

Le marché immobilier est un vrai casse-tête pour les autorités chinoises. Alors que le rythme de la croissance s'essouffle, ayant atteint son plus bas niveau en trois ans et demi au dernier trimestre, à 7,6%, Pékin espère relancer son moteur grâce à l'investissement. Ceux du secteur immobilier sont importants. Ils représentaient plus de 13% du produit intérieur brut au premier semestre.

Seulement l'immobilier est aussi un secteur sous haute surveillance, objet de toutes les spéculations dans un pays où les options d'investissements sont rares. La Bourse enregistre de piètres performances; les banques rémunèrent peu l'épargne; et la monnaie non-convertible limite les possibilités d'investissements à l'étranger. Le Parti craint, de son côté, qu'une hausse des prix alimente la grogne sociale. Et malgré tous ses efforts pour endiguer l'envol du mètre carré, les prix immobiliers ont bondi de 33% entre juin et juillet, selon les chiffres du China Real Estate Index System. Ils étaient encore en hausse, le mois dernier, dans 49 des 70 villes étroitement surveillées par le Bureau national des Statistiques.

Le problème est aussi bancaire. Mi-août, la China Banking Regulatory Commission a invité les banques à recouvrir leurs créances liées à l'immobilier, inquiète de la progression des prêts non performants. Face aux restrictions multiples, les promoteurs connaissent des difficultés, même les stars du marché. SOHO, premier promoteur de Pékin, a publié des bénéfices nets en recul de 65% au premier semestre.

LIRE AUSSI:

» 85% des Chinois ne peuvent pas s'acheter de logement

» Chine: la fin de la bulle immobilière n'est pas indolore

SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières avec Explorimmo

SUIVEZ LE FIGARO IMMOBILIER SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.