Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Immobilier: pour éviter une bulle, le Canada taxe les acheteurs étrangers

Le Figaro21/04/2017 à 12:29
Après la Colombie-Britannique, c'est au tour de l'Ontario de mettre en place une taxe de 15% sur les achats immobiliers par des résidents étrangers. Principale cible: les investisseurs asiatiques.La province canadienne de l'Ontario a annoncé jeudi l'instauration d'une taxe de 15% sur tout achat de biens immobiliers par des ressortissants étrangers dans l'agglomération de Toronto, en proie à une flambée de l'immobilier. Comme l'avait fait l'été dernier la Colombie-Britannique (ouest) avec une taxe identique pour contrer la spéculation immobilière, alimentée par des investisseurs asiatiques, l'Ontario prend des mesures pour éviter l'éclatement de la bulle immobilière. » Lire aussi - Investissement immobilier: le risque de bulle fait débat Dans le cadre d'un «plan pour le logement équitable» comprenant 16 mesures, la province la plus peuplée du Canada va encadrer les loyers dont l'augmentation, en fonction du type de logement, sera plafonnée entre 1,5% et 2,5% par an. Avec son plan, le Premier ministre de l'Ontario Kathleen Wynne veut «encourager la construction de nouvelles maisons, décourager les spéculateurs et protéger les locataires pour qu'ils ne soient pas les victimes d'une économie en croissance».33% de hausse des prix en un an «Avec cette taxe, nous visons des gens qui ne cherchent pas un endroit pour élever une famille; ils ne veulent faire qu'un bénéfice rapide ou (trouver) un endroit sûr pour placer leur argent», a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse. Cet «impôt sur la spéculation» s'appliquera à compter du 21 avril aux «particuliers n'étant pas des citoyens ou des résidents permanents du Canada ou étant des sociétés étrangères». «Lorsque le prix moyen de revente d'une résidence grimpe de 33% en seulement 12 mois, vous savez que vous avez un problème», a déclaré Mme Wynne. Le prix moyen d'une résidence dans l'agglomération de Toronto a augmenté de 33% en mars sur un an, à 916.567 dollars canadiens (631.646 euros), un prix hors de portée pour la plupart des habitants. Le loyer moyen a augmenté de 11% sur la même période, pendant que le taux d'inoccupation chutait à 1,3%, au plus bas depuis 12 ans. Le gouvernement va aussi investir 125 millions de dollars sur cinq ans pour encourager la construction de nouveaux logements. Depuis l'entrée en vigueur en août de la taxe de 15% imposée en Colombie-Britannique, les prix des maisons familiales ont baissé en moyenne de 5% à Vancouver où le prix d'une maison familiale avait atteint un record de 1,5 million de dollars l'an dernier.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.