Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Immobilier neuf : les WC restent interdits dans la cuisine

Le Figaro21/11/2014 à 10:29

VIDÉO - À compter du 1er décembre, les contraintes pour installer des WC dans un logement neuf sont allégées. Ils n’auront plus l’interdiction de donner sur la cuisine ou le salon mais doivent rester dans une pièce séparée.

Une vraie tempête autour de la cuvette. C’est un article publié par Moniteur.fr qui a mis le feu aux poudres. S’appuyant sur la parution d’un décret du 6 novembre 2014 autorisant à construire «les lieux d’aisance» en accès direct depuis les cuisines et les salles de séjour, le site estimait que cette mesure déboucherait sur la fin de l’obligation de construire des toilettes séparées dans les logements neuf. Il s’appuyait pour cela sur la notice du décret stipulant: «Dans une démarche de simplification de la réglementation, le décret supprime l’interdiction de communication directe entre les cabinets d’aisances et les cuisines et salles de séjour, interdiction qui imposait la création d’un sas».

Une norme obsolète

Un article qui n’a pas tardé à attirer la publication d’un rectificatif issu du ministère du Développement durable. Ce document rappelle que le décret vise élégamment les «lieux d’aisance», donc le local où sont installés les WC, pas l’équipement en lui-même. En clair: le cabinet de toilettes n’avaient pas le droit jusqu’à présent de s’ouvrir directement sur le séjour ou le salon. Plus spécifiquement, la législation imposait pour les logements d’une ou deux pièces la présence d’un sas entre ces pièces.

Le ministère rappelle que les normes actuelles en matière de ventilation (présence d’un extracteur d’air) et le raccordement obligatoire au réseau d’assainissement ont rendu cette obligation obsolète. Elle devenait aussi particulièrement contraignante pour les petites surfaces sachant que les normes d’accessibilité créent, elles aussi, d’importantes pertes d’espace dans ces logements. Les WC devront donc bel et bien rester séparés, la seule exception toujours tolérée par l’administration restant leur installation dans la salle de bain.

VIDÉO - En Inde, des écoliers et des femmes défilent à l’occasion de la Journée mondiale des toilettes.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.