Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Immobilier: méfiez-vous des couleurs qui font fuir les acheteurs

Le Figaro29/08/2016 à 17:53

Donner un coup de peinture pour mieux vendre son logement, c’est bien. Mais toutes les couleurs ne se valent pas. Selon une étude américaine, le blanc cassé, le brun ou le gris ardoise n’auraient plus la cote.

C’est l’arme imparable du home staging vanté par toutes les émissions de déco: pour mieux vendre son logement, il faudrait passer un petit coup de peinture. Et de préférence, avec une couleur neutre, histoire de «dépersonnaliser» les lieux et permettre à tous les acheteurs potentiels de mieux s’y projeter. À en croire ces spécialistes, le coût de ce ripolinage est largement compensé par la rapidité de revente du bien au meilleur prix.

Et pourtant, selon une étude menée par le site américain Zillow sur 50.000 transactions récentes, des couleurs aussi classiques que le blanc cassé et autres couleurs coquille d’œuf n’auraient plus les faveurs du public. Alors que le jaune paille est plébiscité, notamment pour les cuisines, et permet un bond moyen du prix de vente de 1360 dollars (1200 euros) ,le blanc cassé aboutirait à une baisse du prix moyen de... 82 dollars (72 euros). Si le blanc reste une valeur sûre, il semblerait qu’il ne fasse pas toujours le meilleur effet sur de petites pièces ou des espaces sombres. Il faut reconnaître cependant que cette baisse de prix est tout sauf significative.

Les marrons et bruns, quant à eux, ont un effet répulsif (un peu) plus marqué sur les acheteurs. La salle de bains en brun foncé causerait ainsi une perte de 469 dollars tandis que la chambre à coucher peinte dans la même couleur déboucherait sur une baisse de prix de 236 dollars. Même les bruns et marrons plus chauds ou plus clairs façon caramel ou terra cotta subissent le même désamour: compter une perte de 793 dollars si votre salon arbore cette couleur.

Quant au gris, pourtant tendance, il faudrait le choisir soigneusement pour éviter le grand écart. Là ou un gris pâle remporte tous les suffrages dans le salon, dopant les prix moyens de revente de 1104 dollars, on risque de perdre plus encore (1112 dollars) si on opte pour un gris ardoise, beaucoup plus foncé. Parmi les autres couleurs du moment appréciées notamment par les acheteurs américains, on relève les teintes «crémeuses», les dégradés de jaune, ainsi que les verts et kaki pâles et même des mauve et lavande légers... Il ne reste désormais plus qu’à savoir si les goûts et les couleurs américains sont transposables sur le territoire français ,pour peu que l’on admette le côté «scientifique» de cette étude.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.