Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Immobilier : les meilleures ventes de la décennie attendues en 2016

Le Figaro10/02/2016 à 15:37

La reprise du marché immobilier devrait s’intensifier et les ventes pourraient atteindre des niveaux inconnus depuis plus de 10 ans, selon le Crédit Foncier. Mais les prix devraient continuer à légèrement baisser.

L’année immobilière s’annonce pour l’heure sous de très bons auspices. Les ventes de logements, qui ont sensiblement rebondi en 2015, avec 800.000 transactions dans l’ancien, selon le Crédit Foncier (+16% par rapport à 2014), pourraient s’envoler en 2016. Le Crédit Foncier anticipe en effet la vente de 825.000 biens anciens cette année. Un record, inégalé depuis plus de 10 ans (pour mémoire, 821.000 transactions avaient été réalisées en 2006 et 810.000 en 2007).

L’immobilier neuf devrait également continuer à relever la tête. Certes, en 2015 seuls 352.000 logements neufs sont sortis de terre (comme en 2014). «Mais, les permis de construire sont repartis à la hausse», souligne Bruno Deletré, directeur général du Crédit Foncier. Ce qui, pour ce dernier devrait donc se traduire cette année par la construction de 379.000 logements.

En baisse, les taux des crédits immobiliers sont proches des niveaux records mai 2015

Comme ce fut déjà le cas en 2015, les taux des crédits immobiliers extrêmement bas devraient jouer un rôle clé. «Le maintien des taux au cours des prochains mois, à des niveaux jamais vus, devrait permettre une reprise durable du marché du logement», estime Bruno Deletré, qui table sur des taux de crédit à 2,2% en moyenne tout au long de l’année. Depuis le début de l’année, les taux des emprunts immobiliers ont recommencé à baisser, dans le sillage de l’emprunt d’État Français à 10 ans, l’OAT, sur lequel ils sont indexés, tombé à 0,61%.

«Certaines banques ont baissé leurs taux de 0,25%. De façon générale, on se rapproche des niveaux records de mai 2015», constate Jérôme Robin, président de Vousfinancer.com. Résultat: en 2016, les banques pourraient accorder 163 milliards d’euros de crédits immobiliers (hors renégociations de prêts), soit 4,5% de plus qu’en 2015 qui avaient déjà été une très bonne année, estime l’étude du Crédit Foncier.

Par ailleurs, l’entrée en vigueur du nouveau prêt à taux zéro (PTZ) le 1er janvier pour deux ans (plafonds de ressources relevés, montant du prêt pouvant atteindre 40% de l’opération, différé de remboursement et durée du prêt allongée) devrait soutenir le marché dans le neuf.

Paradoxalement, malgré le boom des transactions, les prix devraient continuer à baisser de 0,9% en moyenne selon le Crédit Foncier (dont -1% en province et -0,8% en Île de France). «Le marché est soutenu par le crédit immobilier peu cher, mais la conjoncture reste difficile: le taux de chômage est élevé, les prix ont peu baissé, surtout dans le neuf et restent chers», justifie-t-on au Crédit Foncier. En fin d’année cependant, les prix pourraient se stabiliser. Mais, les disparités entre régions et selon la qualité et l’emplacement des biens vont se creuser, prévoit le Crédit Foncier. La baisse des taux des crédits immobiliers depuis 2008 (5,07% en moyenne) ont permis aux emprunteurs de gagner 25% de pouvoir d’achat. L’érosion plus récente des prix de la pierre joue aussi. Selon les calculs du Crédit Foncier, le coût moyen d’une acquisition a baissé de 8,6% entre l’été 2013 et l’été 2015.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.