1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Immobilier : Les loyers des grands appartements baissent en France
Boursorama avec Newsgene19/11/2019 à 16:57

Immobilier : Les loyers des grands appartements baissent en France

Les loyers des logements de plus de trois pièces sont en baisse, même dans certaines métropoles attractives, selon SeLoger. Le phénomène s'explique notamment par un attrait de plus en plus fort pour les petits appartements, faisant diminuer le prix des grandes surfaces.

Des spécialistes de l'intelligence artificielle du groupe SeLoger ont élaboré le portrait type du bien immobilier français : 57 mètres carrés, loué en 70 jours pour 723 euros par mois, charges comprises. Pour arriver à ce résultat, plus 800 000 annonces publiées sur le site immobilier sont analysées en temps réel, rapporte Le Journal du dimanche

Selon les observations de ces experts, le prix moyen des loyers est ainsi en augmentation de 2,5 % en un an. C'est à Paris, Nice et Aix-en-Provence que les locations sont en moyenne les plus chères. Toutefois, les grandes surfaces (trois pièces et plus) ne sont pas forcément touchées par cette hausse. Dans de nombreuses agglomérations, c'est même le contraire.

Un marché orienté vers les petites surfaces

A Saint-Etienne par exemple, la baisse du prix des loyers s'applique à toutes les surfaces. Mais à Marseille, Rennes ou Aix-en-Provence, des villes étudiantes et attractives en termes d'investissement et de rentabilité locatifs, cette règle est bousculée. Le marché s'oriente sur les petites surfaces, les grandes sont délaissées et le montant de leurs loyers s'effrite.

Ce phénomène trouve aussi son origine dans la politique de construction du neuf. Celle-ci est parfois en rupture avec la demande. Dans des villes comme Issy-les-Moulineaux, Vanves ou Malakoff, on observe une forte activité de promotion immobilière sur de grands appartements neufs, explique Le JDD. Mais la demande s'oriente davantage sur des petites surfaces pour de l'investissement locatif.

Un phénomène important dans l'Ouest

Le décalage observé en Ile-de-France est encore plus flagrant dans les villes les plus attractives de l'ouest du pays. « À Rennes, où le prix des loyers au mètre carré s'est envolé en un an, les trois pièces enregistrent une baisse de près de 10 % », explique Florent Guiocheau, responsable data du groupe SeLoger.

Selon lui, « la demande est donc portée par les étudiants et les jeunes actifs, preuve de l'attractivité de la ville ». Le phénomène est identique dans les autres métropoles de l'ouest, comme Nantes et Angers.

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • surfer1
    20 novembre09:33

    Cela va finir comment ? Des micro locations de 3 m² comme à Hong-Kong ou dans la silicon valley ? Et après ? On mettra ces micro locations en colocation ? On s'approche progressivement du modèle des poules pondeuses en batterie là...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer