Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Immobilier : les astuces pour continuer à gagner de l'argent

Le Figaro19/02/2016 à 19:02

FOCUS - Chute des rendements, érosion de la rentabilité... Certains hésitent à investir dans l’immobilier. Pourtant, il est toujours possible de doper ses revenus.

C’est un fait, l’immobilier voit, depuis quelques années, ses rendements chuter. Selon le dernier observatoire Clameur, les loyers étaient en baisse de - 1,1 % sur un an en novembre 2015. L’indice de référence des loyers (IRL), qui sert à la révision annuelle du loyer en fonction de l’inflation, est également en léger repli (- 0,01 %) au quatrième trimestre 2015. Ce qui signifie que, pour la première fois depuis très longtemps, les baux, dont la clause de révision s’appuie sur ce trimestre, n’ont pas eu la possibilité d’être augmentés.

Les raisons? Les détracteurs dénoncent, bien sûr, la loi Alur (loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové) et son lot de nouvelles contraintes dont l’encadrement des loyers à Paris. Mais un autre constat est également fait. Pour Jean-François Buet, président de la FNAIM, la cause en est pour l’essentiel une paupérisation globale des locataires qui nécessite des réajustements de loyers à la baisse. Il en découle un tassement des rendements.

Des rendements supérieurs à la plupart des autres placements

Faut-il alors se tourner vers d’autres placements? Pas certain: malgré une érosion, les rendements de l’immobilier tournent toujours autour de 4 à 5 % brut dans l’ancien et 3 à 4 % dans le neuf. Des rendements plus intéressants que pour la plupart des autres placements (Livret A, assurance-vie) préférés des Français. Mieux: certaines stratégies peuvent être mises à profit pour doper les rendements immobiliers.

Transformer un 2-pièces en studio à Paris est une des astuces qui permet de tirer une meilleure rentabilité de son appartement. Une manière de faire face à l’encadrement des loyers à Paris. Il en existe d’autres que suivent les propriétaires bien informés, certains préfèrent ainsi miser sur la périphérie plutôt que sur Paris intra muros, et d’autres, après avoir étudié la demande locale, se tournent vers la province (surtout les marchés qu’ils connaissent bien), voire l’étranger, pour optimiser leur placement locatif...

Retrouvez l’intégralité de l’article sur Le Figaro Premium ou dans Le Figaro Magazine.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.