Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Immobilier : le crédit va devenir moins avantageux

Le Figaro05/03/2013 à 19:18
Alors que les taux ont atteint leur plus bas historique au mois de février, les courtiers anticipent un inversement de tendance et un retour à la hausse des conditions de crédit dans les prochains mois.

La fin d'un cycle. Orientés à la baisse depuis un an, les taux de crédit proposés par les banques pourraient prochainement reprendre le chemin de la hausse. Selon le baromètre de l'Observatoire Crédit Logement/CSA publié ce mardi, «les taux sont maintenant inférieurs à leur point bas de novembre 2010 qui était de 3,25%. En février 2013, ils ont atteint en moyenne 3,13% hors assurance, soit 3,21 % pour l'accession dans le neuf et 3,08 % pour l'ancien. Ce nouveau record détrône le précédent établi au mois de janvier dernier à 3,16%, qui avait lui-même chassé la référence de 3,25% constaté en novembre 2010. Depuis février 2012, les conditions de crédit se sont ainsi améliorées de 0,82%.

Le bénéfice de la crise italienne

L'ensemble des courtiers confirme cette nouvelle baisse. «Les banques qui n'avaient pas bougé leurs taux le mois dernier se sont alignées sur celles qui l'avaient fait ces deux derniers mois. Les ajustements à la baisse se situent entre 0,05 % pour les durées de 15 à 20 ans mais sont plus prononcés sur la durée de 25 ans. Résultat, le taux moyen se situe à 2,80 % sur 15 ans, 3,10 % sur 20 ans et 3,35 % sur 25 ans», précise Cafpi qui affirme parvenir encore à négocier des taux inférieur d'environ 0,24%. Même discours chez son concurrent Empruntis.com. Le courtier souligne les conditions très favorables auxquelles les banques peuvent actuellement se financer, et dont les emprunteurs profitent par ricochet. «Paradoxalement la crise italienne profite à l'Etat français et donc aux banques françaises. Les investisseurs qui se méfient de la situation italienne n'ont finalement d'autres choix dans la zone euro que d'investir en Allemagne ou en France, seuls pays à garantir un risque limité mais un rendement qui reste intéressant», assure Maël Bernier d'Empruntis. Mais la tendance devrait prochainement s'inverser. «En mars, le mouvement de baisse généralisée des taux semble toucher à sa fin: seulement 10 % des banques baissent leurs taux ce mois-ci et 30 % les remontent», constate Meilleurstaux.com.

«Les banques, dans leur majeure partie, n'ont pas fait évoluer leurs grilles début mars, mais certains établissements ont toutefois procédé à des ajustements de leurs barèmes», ajoute Alban Lacondemine, président d'Emprunt-direct.com. Si certaines banques ont ainsi procédé à un «rattrapage», en alignant leurs taux sur les établissements bancaires les plus compétitifs, d'autres ont procédé à des mouvements inverses. «Sur certaines durées de crédit comme pour les prêts à 15 ans, 20 ans, et 25 ans, les meilleurs taux sont de 5 à 10 points plus élevés qu'en février», constate Alban Lacondemine.

Stagnation en mars puis hausse

Le mouvement ne devrait cependant pas être brutal. «Chaque année en mars, mois traditionnellement propice à l'achat immobilier, les banques proposent des taux en baisse. Si en 2013 plusieurs d'entre elles remontent légèrement leurs taux après avoir consenti d'importantes baisses ces 12 derniers mois, les taux restent globalement stables ce mois-ci mais les écarts se creusent d'une banque à l'autre. Que l'on veuille actuellement acheter ou renégocier, il faut faire jouer la concurrence», conseille Hervé Hatt, directeur général de meilleurtaux.com. Pour Cafpi les taux devraient commencer par stagner à partir du mois de mars, avant d'entamer un mouvement «qui ne peut-être que haussier», selon Philippe Taboret, directeur du réseau.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.