1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Immobilier : la baisse des taux inquiète, Bercy va évaluer les risques
Boursorama avec Newsgene12/09/2019 à 11:31

Immobilier : la baisse des taux inquiète, Bercy va évaluer les risques

La baisse des taux constatée ces derniers temps n'est pas sans risque pour les banques, selon le Haut conseil de stabilité financière. L'institution va publier fin septembre un document dans lequel il formulera ses conseils aux établissements financiers pour limiter les risques.

Les taux bas constatés actuellement au niveau des prêts immobiliers inquiètent. Selon le Haut conseil de stabilité financière (HCSF), qui invite à la prudence, ces taux très bas pourraient représenter un risque pour les banques et établissements financiers. Ainsi, l'institution a annoncé mardi 9 septembre la publication prochaine d'un rapport détaillant les risques encourus par les banques concernant les crédits immobiliers, rapportent Les Echos.

Un risque contenu

Dans ce document qui sera publié fin septembre, le Haut conseil formulera ses mises en garde et donnera plusieurs suggestions afin de gérer au mieux la situation. Le rapport permettra d'« étudier le cas échéant les modalités d'actions pertinentes et proportionnées pour contenir ces risques », indique le HCSF, qui s'alarme car les taux de crédits historiquement bas fragilisent les banques.

« Même si le risque reste contenu à l'heure actuelle, les tendances observées constituent une vulnérabilité à moyen terme », s'est inquiété le HCSF après une réunion avec le ministre de l'Économie Bruno Le Maire. Mais l'institution, qui compte dans ses rangs le ministère de l'Économie et des Finances, la Banque de France ou encore l'Autorité des marchés financiers (AMF), n'a pas encore indiqué quelle attitude elle souhaitait encourager.

Des voyants au rouge

La baisse des taux longs intervenue cet été est un autre sujet d'inquiétude. La tendance provoque un risque « en termes de profitabilité et de gestion actif-passif » pour les banques. Le Haut conseil s'engage à suivre les conséquences éventuelles de ces risques, « dans un contexte d'incertitude élevée au plan macroéconomique en Europe, notamment avec le Brexit, dans les pays émergents et aux Etats-Unis », a précisé l'institution.

Depuis quelques mois, l'encours des emprunts immobiliers est monté en flèche en Europe. Les encours de crédits à l'habitat ont progressé de 6,5 % en juillet, pour un total d'un peu plus d'un milliard d'euros selon la Banque de France. De son côté, l'endettement du secteur privé non financier (les ménages et les entreprises), en pleine croissance, a atteint 133,2 % du PIB au premier trimestre 2019, rappellent Les Echos.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer