1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Immobilier : estimer le prix d'un bien va devenir plus facile
Le Revenu24/04/2019 à 15:24

La base de données des transactions immobilières recensées par le fisc est désormais complètement ouverte. (© Phovoir)

Qu'on soit acheteur ou vendeur d'un bien immobilier, obtenir une estimation simple et fiable d'un appartement ou d'une maison peut être compliqué. Pour faciliter la tâche aux particuliers mais aussi aux entreprises et aux collectivités, l'État va ouvrir complètement sa base de données de transactions immobilières.

Estimer son bien immobilier ou juger si l'appartement que l'on souhaite acheter est au bon prix peut s'avérer fastidieux et produire des résultats incertains.

Bien sûr, vous pouvez consulter des annonces immobilières et vous plonger dans les cartes fournies par divers spécialistes de l'estimation immobilière pour vous faire une idée. Mais l'évaluation est généralement approximative. Et elle ne repose sur rien d'officiel.

Les prix que je constate sur les sites d'annonces immobilières sont-ils ceux réellement obtenus au moment de la signature ? Comment savoir si les chiffres fournis, par exemple, par le site référence meilleursagents.com sont vraiment fiables ?

Des prix officiels

En 2017, l'État français a commencé à apporter une réponse à cette demande d'informations précises et fiables en ouvrant sa base de données des transactions immobilières telles que recensées par l'administration fiscale. Du solide donc.

Sauf que cette mine d'or, baptisée Patrim, n'était pas si facilement accessible puisqu'elle nécessitait de se connecter à son espace personnel sur le site impot.gouv (avec son numéro fiscal et son mot de passe) et le nombre de consultations était limité à 50 recherches tous les trois mois. Il fallait également justifier la motivation de la recherche.

Mais, surtout, les données rendues disponibles ne pouvaient pas

Lire la suite sur le revenu.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer