Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Immobilier : ce que le gouvernement prépare pour relancer la construction

Le Figaro04/12/2014 à 14:46

La ministre du Logement, Sylvia Pinel, qui a planché sur le sujet annoncera jeudi après-midi de nouvelles mesures pour relancer la construction de logements, qui pique du nez depuis 2011.

Les ventes très mauvaises des promoteurs immobiliers depuis le début de l’année y sont certainement pour quelque chose. Tout comme les dernières statistiques du ministère du Logement qui indiquent, qu’à ce rythme on passera sous la barre des 300.000 logements construits en 2014. Un plus bas qu’on n’avait pas atteint depuis les années 50.

Pour relancer la construction, Manuel Valls avait déjà présenté un train de mesures en deux temps: fin juin d’abord puis fin août. Il avait notamment reboosté un peu le PTZ + ((Prêt à taux zéro) destiné aux primo-accédants et recalibré le dispositif d’investissement locatif pour le rendre plus attractif.

Jeudi, Sylvia Pinel qui a planché sur le sujet présentera de nouvelles mesures pour aider au redémarrage de la construction. Beaucoup d’entre elles visent à simplifier l’acte de construire. Selon nos informations, les recours contre les permis de construire, déjà restreints par Cécile Duflot, vont encore plus être encadrés. La réforme mise en oeuvre par l’ex-ministre du logement avec des délais d’instruction des recours devant la justice raccourcis ne concernait que les zones tendues. Désormais, c’est sur un plus grand nombre de territoires en France qu’elle s’appliquera. Une façon d’éviter qu’un grand nombre de programmes immobiliers soit bloqué.

Utilisation de nouvelles technologies

Pour accélérer les projets immobiliers, un allègement des procédures administratives en matière environnementale va être mis en place. Désormais, l’étude d’impact suffira pour débuter le projet alors qu’avant il y avait plusieurs autorisations à décrocher. Dans le même esprit, si un maire s’oppose systématiquement aux programmes immobiliers, Sylvia Pinel va regarder comment le préfet pourrait se substituer à lui pour délivrer les permis de construire.

Par ailleurs, le gouvernement va donner un coup de pouce à l’adoption par les PME de la maquette numérique, un procédé qui permet de réduire de plus de 30 % les coûts de construction. Selon nos informations, les pouvoirs publics vont débloquer un budget de 20 millions d’euros pour que les PME et les artisans puissent se former à l’utilisation de ces nouvelles technologies. Par ailleurs, un effort va être demandé au CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment) pour traiter plus rapidement les demandes de certification pour les promoteurs immobiliers qui veulent utiliser des matériaux innovants. Enfin le code de l’urbanisme va être toiletté pour être moins contraignant.

Ces mesures très techniques sont-elles de nature à inverser rapidement la courbe de la construction de logement qui pique du nez depuis 2011? Certainement pas. Mais le gouvernement espère qu’additionnées aux autres dispositifs révélés en juin et en août par le premier ministre, Manuel Valls, elles permettront à terme d’enrayer ce déclin.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.