Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Il y a 99 ans, le château féodal de Coucy était ravagé par les Allemands

Le Figaro22/01/2016 à 18:42

RÉTRO IMMO - En 1917, Le Figaro évoque la destruction par les Allemands du château fort de Coucy, lors de leur repli, dans l’Aisne. Un saccage sans vrai but militaire, d’un lieu occupé durant trois ans.

Bon nombre de châteaux et bâtiments emblématiques du patrimoine français ont pu être préservés des exaction de la Première guerre mondiale, mais ce ne fut pas le cas du château fort de Coucy, dans l’Aisne. Comme le relate Le Figaro, dans son édition du 21 mars 1917: «Partout sur notre passage, nous avons pu constater les preuves d’un vandalisme systématique ; les destructions accomplies par l’ennemi n’ont, la plupart du temps, aucune utilité militaire.»

Alors que les troupes allemandes sont en train de se replier derrière la ligne Hindenburg, ce système de fortifications qu’elles ont commencé à construire durant l’hiver 1916/1917, elles pratiquent la politique de la terre brûlée. «Cet après-midi même, nos aviateurs ont signalé que les ruines historiques du château de Coucy avaient été détruites par une explosion, précise l’article. En évacuant Noyon, l’ennemi a emmené de force cinquante jeunes filles de quinze à vingt-cinq ans.»

28 tonnes d’explosif dans le donjon

Après avoir occupé la ville de Coucy-le-Château-Auffrique fut pendant 3 ans, les forces allemandes ont choisi de détruire les lieux culturels qu’ils laissaient derrière eux. C’est ainsi que 28 tonnes d’explosif auraient été placées dans le donjon et plus de 10 tonnes dans les tours du château. Poursuivant dans la même veine, Le Figaro souligne «la dévastation systématique des régions abandonnées par les Allemands». «Toutes les maisons de belle apparence ont été incendiées, les fenêtres et les murs sont couverts de suie encore chaude, s’indigne le quotidien. Partout les toits sont enlevés ou brûlés, les églises sont dévastées méthodiquement, le chœur et le portail sont détruits par explosion.»

Quelques jours plus tard, Le Figaro déplore le «destruction par les Allemands des ruines du château de Coucy, près de Laon, qui était par son importance un des monuments les plus évocateurs des temps féodaux». De son côté, l’Institut de France dresse ce bilan dans les colonnes du quotidien: «Notre cathédrale de Reims a payé d’une ruine grandissante chaque échec allemand, de même Ypres a brûlé tout entière pour venger les défaites subies sur l’Yser et dans les plaines des Flandres. Et c’est pour cela aussi qu’il ne reste à peu près rien de Soissons ou d’Arras, et que le fier château de Coucy, merveille de notre architecture féodale, n’est plus qu’une ruine lamentable.»

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.