Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Il y a 63 ans... le lancement du chantier de Disneyland

Le Figaro10/03/2017 à 18:16
RÉTRO IMMO - En mai 1954, Le Figaro évoque dans ses colonnes la création d'un nouvel État : Disneyland. Un concept nouveau que le journal a encore un peu de mal à appréhender. Preuve que la formule est innovante et sans équivalent, lorsque Walt Disney lance son concept de Disneyland en Californie, en 1954, Le Figaro, peine à décrire à quoi il ressemblera. Normal, son inventeur lui-même en donne une définition assez éloignée de la réalité que nous connaissons aujourd'hui. Selon les propres termes de Walt Disney, repris par l'article, les lieux sont «à la fois une exposition universelle, un musée consacré aux faits de la vie, un terrain de jeux et un mouchoir de magicien (?)». On est aujourd'hui assez loin du compte. «Dans quelques jours, sera donné près d'Hollywood le premier coup de pioche - et non pas le premier tour de manivelle - qui doit concrétiser un projet de 5 millions de dollars visant à faire de ce coin de Californie, déjà terre promise des adolescents en mal de cinéma, un paradis pour enfants», écrit le quotidien. Ce Disneyland serait donc «un nouveau pays sur la carte du monde et en même temps hors de ce monde, un empire de 65 hectares pour Walt Disney, son fondateur, constructeur, législateur et futur gouverneur.» Côté loisirs promis, le journal décrit quelques-unes des attractions qui vont être construites dans les mois qui viennent. «L'on verra ainsi les grands fleuves du monde, reconstitués en échelle réduite, reconstitués en échelle réduite avec leur parcours exact et tout ce qui marque leurs rives: gens, plantes, animaux. Mais l'on fera aussi le voyage dans la lune, à bord d'un astronef qui passera au milieu des mêmes planètes que les fusées de l'avenir et il y aura, reliant le tout, un réseau routier où circuleront à 20 km/h des voitures miniatures, protégées contre les chocs et non renversables.» Si l'ambition pédagogique semble s'être un peu perdue en cours de route, le projet était clairement commercial dès l'origine. «Quant au futur équilibre budgétaire de Disneyland, n'ayons aucune inquiétude, prévient le journaliste. Tout d'abord, le nouvel État percevra des impôts: une taxe «per capita» de deux dollars. Et puis il y a les rues de la capitale, des rues à l'échelle enfantine elles aussi, copiant les villes des adultes, auront leur publicité lumineuse tout comme Broadway... À 25.000 dollars l'emplacement par an.» De ce côté-là, la traduction mercantile s'est parfaitement maintenue. Au terme d'un chantier mené sans difficultés particulières, Disneyland ouvrira ses portes le 17 juillet 1955. Avec le succès que l'on connaît.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.