Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Il y a 135 ans... une fuite de gaz ravageait l'opéra de Nice

Le Figaro21/10/2016 à 17:43

RÉTRO IMMO - En 1881, Le Figaro relate la tragédie de l’Opéra de Nice. En pleine représentation, un incendie sans doute lié au gaz ravage les lieux provoquant la mort d’une centaine de personnes.

Dans son édition du 25 mars 1881, Le Figaro revient longuement sur un drame qui secoue le pays à ce moment: l’incendie meurtrier qui a ravagé le théâtre de Nice et causé la mort d’une centaine de spectateurs. Comme tous les hivers, on joue dans ce théâtre à l’italienne tout en bois de l’opéra italien lorsque l’accident se produit. Le rideau a à peine le temps de se lever qu’il prend feu à la suite d’une fuite de gaz. L’incendie se propage très vite prenant au piège de très nombreuses victimes.

«Le théâtre était une vieille construction sans aucun style, et dont les dégagements étaient absolument insuffisants», écrit ainsi Le Figaro pour expliquer le lourd bilan. «Le rideau se levait sur le premier acte de Lucie de Lammermoor, poursuit le quotidien. Au bout de quelques minutes la herse fit explosion on vit tout à coup les flammes sortir des frises, gagner toute la scène. Les cris au feu, au feu! partirent de tous les coins du théâtre et l’affolement devint effroyable.»

Retrouvez ici tous les épisodes précédents de notre Rétro Immo

Le journal évoque alors un bilan de soixante-deux victimes dénombrées à trois heures du matin mais précise que le nombre final devrait dépasser les 100 morts une fois que toutes les activités de déblaiement seront achevées. Outre la conception même du théâtre, le journal pointe la vétusté des installations au gaz.

Des tuyaux trop vieux

«Imaginez-vous que l’explosion de gaz qui s’est produite et a communiqué immédiatement l’incendie dans les frises provient de tuyaux posés depuis onze ans et qui sont, comme le théâtre lui-même, sous la surveillance d’un seul architecte, l’architecte de la ville de Nice. Ces tuyaux, au dire même du directeur du théâtre, qui ne pouvait obtenir les réparations les plus urgentes, étaient dans le plus mauvais état. Il y a quatre mois déjà une fuite de gaz avait causé une panique terrible.»

Et pour attester de négligences, le journal précise: «Hier, à quatre heures c’est-à-dire au moment où la répétition finissait, on s’était aperçu d’une nouvelle fuite à la rampe on l’avait réparée en toute hâte.» Une situation qui pousse immédiatement Le Figaro à se poser des questions sur la sécurité des autres salles de spectacle, notamment parisiennes.

Rassurant, le journal écrit: «Partout, un appareil de secours contre l’incendie est placé dans les parties les plus élevées du mur d’avant-scène. Des pompes sont installées au rez-de-chaussée, dans un local séparé du théâtre par des murs en maçonnerie. Ces pompes sont toujours alimentées par les eaux de la ville et le directeur est tenu d’avoir à ses frais un nombre de pompiers suffisant aux premiers secours.» Cela n’empêchera pas l’Opéra-comique de connaître un drame similaire: l’incendie du 25 mai 1887 causant la mort de près de 110 personnes.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.