Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hyperactifs, hédonistes, accros à la culture...: les six tribus des «weekenders» français

Le Figaro19/02/2016 à 12:07

Pour analyser et comprendre le marché des courts séjours, Weekendesk et Metrix Lab ont étudié les habitudes de ces Français qui délaissent leur domicile le temps d'un week-end. Un mode de voyage qui profite majoritairement à l'Hexagone.

Adeptes des courts séjours, ils attendent le vendredi avec impatience pour mettre les voiles. «Ils», ce sont ces Français qui désertent leur domicile le week-end pour profiter d'un repos bien mérité loin de leur environnement quotidien. Quelles sont leurs habitudes? Où partent-ils? Et surtout, qui sont ces «weekenders»? Autant d'interrogations auxquelles Weekendesk et Metrix Lab ont tenté d'apporter une réponse.

Première indication, ils sont 63% à avoir profité d'un week-end au moins une fois entre juin 2014 et août 2015. Dans un sondage réalisé auprès de 1386 personnes, le site de réservation en ligne et le cabinet d'études déclarent que 66% de ces «weekenders» sont âgés entre 35 et 64 ans et qu'ils partent en moyenne 3,6 fois par an. Ils seraient 65% à voyager en couple et 30% avec leurs enfants. Le sondage lève également le voile sur les habitudes de ces Français adeptes des courts séjours. Il en ressort notamment que le mode d'hébergement le plus plébiscité est l'hôtel (55%) où ils restent en moyenne 2,4 nuits.

Les profils de «weekenders»

S'ils affectionnent tous ce mode de voyage, quelques caractéristiques permettent de distinguer cinq types de «weekenders». Âgés de 36 ans en moyenne, les «hyperactifs», par exemple, s'identifient comme les addicts du week-end et partent six fois par an en moyenne. Viennent ensuite les «hédonistes» (53 ans d'âge moyen) qui veulent avant tout se faire plaisir, les «accros à la culture» (48 ans d'âge moyen) qui prennent du bon temps dans les théâtres et les musées, les «chasseurs de bonnes affaires» sans enfant (35 ans d'âge moyen), les «tribus», qui privilégient le temps passé en famille, et enfin les «anxieux» (47 ans d'âge moyen), plus raisonnables financièrement et surtout désireux de profiter de leur temps libre pour se reposer.

Des profils très distincts qui s'expliquent par des motivations de départ elles-mêmes plurielles. En effet, 27% des «weekenders» partent pour découvrir et visiter une région. Au contraire, certains envisagent plutôt de se reposer (22%) tandis que d'autres voyagent pour participer à un événement (13%), profiter de leurs proches (11%) ou encore pratiquer une activité sportive (9%).

Les destinations phares pour le week-end

En 2014, les 120 millions de courts séjours marchands effectués ont généré 7,5 milliards d'euros de recettes (hors transport). Des recettes qui profitent avant tout à l'Hexagone puisque 77% des «voyageurs du week-end» ont réservé en France. Plus encore, ils auraient choisi une destination se trouvant à moins de 4 heures de chez eux en moyenne. Parmi les régions les plus plébiscitées, la Normandie vire en tête devant la région PACA et la Bretagne.

En Europe, l'Espagne, l'Allemagne, l'Italie et l'Angleterre restent les destinations privilégiées. À noter que 61% des «weekenders» français réservent par internet et choisissent tout particulièrement la période comprise entre juin et août.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.