Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Grande distribution: les consommateurs, gagnants de la guerre des prix

Le Figaro13/04/2015 à 16:14

Les Français auraient gagné 1 milliard d'euros en 2014 grâce à la baisse de 1,3% des prix sur le marché de la grande distribution, révèle une étude Iri. Ils en auraient profité pour mieux consommer, et plus cher.

Promotions et remises immédiates se sont multipliées pour faire baisser les prix. Et la bataille est rude. La déflation globale des prix des produits de grande distribution a atteint 1,3% en 2014, sur un marché évalué à 85 milliards d'euros, révèle l'étude «Grande Conso 2015» du cabinet Iri, relayée par Les Echos.

«La guerre des prix est forte surtout dans les hypermarchés», explique Jacques Dupré, directeur «insights» chez IRi. Cette baisse des prix a permis aux consommateurs d'économiser un milliard d'euros sur l'année 2014, ajoute l'étude. «Concrètement, s'ils avaient acheté les mêmes produits, dans les mêmes quantités en 2014 qu'en 2013, leur budget aurait été réduit par rapport à l'année précédente», explique le spécialiste.

Ce gain, les Français ne l'ont pas épargné. Ils en ont profité pour consommer mieux et plus cher. «Depuis deux-trois ans, les consommateurs préfèrent jouer la qualité que la quantité, note le spécialiste. Les ménages ont tendance à acheter des produits plus haut de gamme». Cet attrait pour les produits à valeur ajoutée est dû, à la fois à la baisse des prix, et aux politiques promotionnelles. «Elles permettent d'acheter des produits plus chers à un prix moins élevé». Le prix du panier moyen a même dépassé 1 milliard de gain, pour atteindre les 1,3 milliard, note l'IRi.

Un gain de trois euros par mois, par ménage

«Les Français ont consommé moins de marques de distributeurs et plus de marques nationales», en privilégiant notamment les produits bio ou locaux. Cette valorisation, c'est-à-dire ce que dépense le consommateur en plus de la hausse des prix, est permanente. «Mais en 2014, la valorisation dépasse tous les niveaux de ces dix dernières années, et le mouvement continue depuis le début de l'année», explique l'expert d'IRi.

En janvier dernier, l'institut d'analyse de la consommation Nielsen, chiffrait déjà à 1,1% l'augmentation des achats de produits de grande consommation par les Français sur l'année 2014. En trois ans, la baisse de prix atteint 4,5 %, voire 7 à 8 % sur les 1500 produits les plus achetés par les Français, indiquait l'étude. Les consommateurs ne se sont donc pas forcément rendus compte de cette baisse des prix, «car ils n'ont pas acheté rigoureusement les mêmes produits que l'année précédente». Et le milliard de gain, ramené à un ménage, ne représente qu'environ trois euros par mois. «Ramené aux courses quotidiennes, cela ne représente pas grand-chose», confirme Jacques Dupré.

Les produits d'entretien, d'hygiène et de beauté ont connu une baisse de plus de 4% pour certains produits. Les eaux minérales et les produits d'épiceries ont également été touchés par les politiques promotionnelles. «La baisse des prix touche des produits dont le prix d'achat est relativement élevé, notre Jacques Dupré. Elle concerne des prix à valeur faciale élevée ou à usage très fréquent.»

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.