Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Gaz interdit dans le logement neuf : les syndicats se mobilisent contre la "mise à mort" de la filière
Boursorama avec Media Services14/01/2021 à 12:17

La réglementation RE 2020 doit permettre une baisse de 30% de la consommation au quotidien, ainsi qu'une baisse des émissions dans la construction de 30 à 40% d'ici à 2030.

(illustration) ( AFP / ERIC PIERMONT )

(illustration) ( AFP / ERIC PIERMONT )

L'interfédérale (CGT, CFE-CGC, CFDT, FO) appelle jeudi 14 janvier les salariés de la filière gaz à se mobiliser contre la réglementation "RE 2020", qui doit entrer en vigueur à l'été et signe pour les syndicats la "mise à mort" du gaz en France.

Annoncée en novembre dernier, la réglementation RE 2020 doit permettre une baisse de 30% de la consommation au quotidien, ainsi qu'une baisse des émissions dans la construction de 30 à 40% d'ici à 2030, un objectif qui doit passer par l'interdiction du gaz dans les bâtiments neufs d'ici 2024 . Les fédérations syndicales du secteur énergétique, qui ont alerté dans un communiqué sur "un danger pour les réseaux gaziers et les emplois" augurant de la "mise à mort" du gaz en France, "appellent tous les salariés gaziers à s'opposer à ce texte".

"C'est totalement ubuesque", juge José Belo, coordinateur CFDT du groupe Engie. "On ne peut pas parler de transition énergétique quand on décide de la mise à mort de toute une filière". "Il faut laisser sa place au gaz dans la transition énergétique", abonde Hamid Ait Ghezala, coordinateur CFE-CGC chez Engie, pour qui le gaz "est une énergie qui est en train de se verdir avec le biométhane et le biogaz".

"Le tout-électrique est voué à l'échec"

"Sans les gaz, on n'arriverait pas à passer les pics énergétiques", alerte Thierry Zehnder, coordinateur des luttes à la fédération CGT Energies. 

La CGT appelle d'ailleurs à la mobilisation dans tout le secteur de l'énergie, dès jeudi et au moins jusqu'à mardi, jour où l'interfédérale appelle à une grève chez EDF contre le très contesté projet Hercule. "Pour nous, ce sont des énergies complémentaires donc c'est normal de se mobiliser ensemble", explique Thierry Zehnder.

C'est la quatrième journée de mobilisation dans le gaz après les journées du 26 novembre, du 10 et du 17 décembre, où tout le secteur de l'énergie était appelé à la grève, déjà à l'initiative de l'interfédérale.

Le patron d'Engie, Jean-Pierre Clamadieu, s'est lui-même positionné contre l'interdiction du gaz dans le BTP que devrait acter RE 2020. "L'électrification est un vecteur important de la décarbonation de notre économie mais ça ne peut pas être le seul. Le modèle du tout-électrique est voué à l'échec" , avait-il dit en décembre dans Le Monde.

L'appel à la grève de jeudi "sera probablement suivi d'une journée de mobilisation le 26 janvier", prévient déjà José Belo.

15 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Fragued
    15 janvier10:58

    Les millions de foyers chauffés au gaz le seront encore pour longtemps. Le gvt a donc raison de l'interdire pour les constructions neuves. Pour les anciennes, une transition progressive vers le biogaz sera en concordance parfaite avec nos accords sur le climat et limitera notre dépendance aux importations.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer