Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Fraude fiscale : l'héritière de Nina Ricci condamnée à un an de prison

Le Figaro 13/04/2015 à 18:17

Le tribunal correctionnel de Paris a estimé que l'héritière de la maison de couture Nina Ricci a pendant plus de 20 ans caché au fisc français 18,7 millions d'euros. Une estimation qu'elle conteste.

Arlette Ricci, héritière de la maison de couture Nina Ricci, a été condamnée ce lundi à trois ans de prison, dont deux ans avec surcis, et un million d'euros d'amende pour fraude fiscale portant «atteinte exceptionnelle au pacte républicain» selon le tribunal. Non présente au prononcé du jugement, elle fait partie des «listes Falciani» recensant des comptes non déclarés de clients de la filiale suisse de la banque HSBC, dérobés par l'ancien informaticien Hervé Falciani.

Le tribunal correctionnel de Paris a estimé qu'elle avait fait montre «pendant plus de 20 ans d'une volonté particulièrement déterminée» de cacher au fisc français quelque 18,7 millions d'euros (estimation du fisc, qu'elle conteste) sur des comptes suisses dont elle avait hérité à la mort de son père. Le tribunal a par ailleurs ordonné la confiscation d'une maison à Paris et d'une propriété en Corse, estimées à quatre millions d'euros, qu'Arlette Ricci avait placées dans des sociétés civiles immobilières (SCI), pour «organiser son insolvabilité» selon le tribunal.

«Sous la pression frénétique»

L' avocat d'Arlette Ricci poursuivi notamment pour complicité d'organisation d'insolvabilité pour avoir mis en place ce système de SCI, a quant à lui été condamné à un an de prison avec sursis, 10.000 euros d'amende et à payer solidairement les impôts fraudés et pénalités. Ils ont indiqué qu'ils attendaient d'avoir pris complète connaissance du jugement pour décider d'un éventuel appel. Ils ont toutefois dénoncé un procès pour l'exemple: «La justice s'est faite sous la pression frénétique, brutale et les anathèmes de l'accusation», a déclaré Jean-Marc Fedida, défenseur d'Arlette Ricci.

A côté de cette procédure judiciaire, le fisc français réclame par ailleurs à Arlette Ricci 6,74 millions d'euros au titre de l'impôt sur le revenu et pénalités et 3,5 millions d'euros au titre de l'ISF et pénalités pour les années 2007 à 2009, et plus de 200.000 euros d'amende.

Le nom d'Arlette Ricci était apparu dans les listings «Falciani» qui ont lien à l'affaire SwissLeaks, qui regroupaient quelque trois milles détenteurs français de comptes non déclarés dans la filiale suisse de banque privée de HSBC. Ces listes, dérobées en 2008 par Hervé Falciani, ex-informaticien de la banque, inculpé en Suisse pour espionnage économique et violation du secret bancaire, ont servi de fondement à l'enquête française sur les pratiques de cette banque, dont le parquet national financier a requis le 10 mars le renvoi en correctionnelle pour blanchiment aggravé de fraude fiscale et démarchage illicite.

Sa maison-mère, HSBC Holdings, a été mise en examen la semaine dernière à Paris pour complicité de blanchiment de fraude fiscale aggravé et de démarchage illicite.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.