Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Frais bancaires trop chers : ceux qui changent d'établissement... et les fatalistes

Le Figaro01/02/2016 à 14:45

VOS TÉMOIGNAGES - Bercy lance son comparateur des tarifs bancaires sur fond de flambée des coûts facturés par les banques. Entre fatalisme et colère, les internautes du Figaro racontent comment ils gèrent leurs frais bancaires.

«Aujourd'hui on change très difficilement de banque.» Michel Sapin, le ministre des Finances, a encouragé les Français ce lundi sur iTélé à faire jouer la concurrence entre les banques en comparant les tarifs des établissements. Pour les y aider, Bercy a mis en ligne ce mardi un comparateur public des tarifs bancaires pratiqués en France. Des frais que les internautes du Figaro jugent pour beaucoup trop chers et souvent injustifiés. «Ce qu'il y a de choquant au niveau des frais prélevés par les banques, c'est que ces dernières ne tiennent absolument pas compte de la réalité des coûts liés aux opérations effectuées par les clients», souligne ainsi Dominique H. «Par exemple, ceux qui paient quasiment tout par chèque (un chèque coûte cher en traitement) paieront les mêmes frais de tenue de compte que ceux qui n'utilisent pratiquement que leur carte bleue (qui en sus est payante).»

Ces fameux frais de tenue de compte, justement, cristallisent les crispations. Près de 80% des banques ont supprimé ces dernières années la gratuité de ce service, qui comprend la comptabilisation des paiements et encaissements, la surveillance quotidienne des comptes, la sécurisation des opérations et la protection des données personnelles. «On nous oblige à payer 2 euros par mois alors qu'on gère nous-même nos comptes sur Internet, ce qui est plutôt un casse-tête», remarque ainsi Gilbert C. «Ils sont beaucoup trop chers. Quand on leur demande pourquoi, on n'a pas de réponse sérieuse et honnête. Ils nous prennent pour des vaches à lait», fulmine de son côté Philippe G.

C'est pourquoi nombre de ces internautes ont décidé de changer de banque. «J'en ai eu assez de tous ces frais, du coup je suis parti chez Compte-Nickel», raconte Florian B. Lancé début 2014, ce compte «sans banque» commercialisé chez les buralistes avait séduit 213.000 clients fin 2015. Soit trois fois plus qu'un an auparavant. «Une Mastercard, pas d'autorisation de découvert, pas de frais en cas de rejet, 20 euros par an»... cet internaute qui se dit «heureux» d'être «sorti du système» recense les avantages de cette solution alternative. De son côté, Nicolas K souligne qu'«il y a des tas de banques en ligne qui proposent des cartes gold gratuites à vie». Quand Елеанора В ironise: «Quelle est la banque qui ne prend pas de frais de gestion, et je quitte la mienne tout de suite?»

Plus fatalistes, certains internautes n'envisagent pas d'aller voir la concurrence. «Je ne changerai pas de banque pour cette raison, ailleurs c'est peut être pire sur une longue durée», se méfie Olga R. D'autres ne voient qu'une seule solution pour atténuer les effets de la hausse des frais bancaires: mieux gérer son compte soi-même! «Pour éviter des frais il faut dépenser l'argent que l'on a et pas celui que l'on n'a pas ... C'est cela il me semble la définition du mot gérer», estime par exemple Katy L. Un avis partagé par Nicolas K. «Quand à ceux qui se plaignent que les frais de découverts sont pires, je vous invite à mieux gérer votre argent, la banque n'est quand même pas responsable de vos dépenses.»

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.