Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forte hausse des tarifs bancaires pour les petits clients

Le Figaro19/01/2016 à 14:35

Ils ont augmenté de 4,17% en un an pour les petits consommateurs de services bancaires. La généralisation des frais de tenue de compte alourdissent la note. Les écarts de prix d'une banque à l'autre vont du simple au triple.

Les unes après les autres, les banques facturent des frais de tenue de compte. Sur les 139 banques analysées par l'association de consommateurs CLCV, 117 en factureront le 1er février. Elles étaient 104 il y a tout juste un an. De plus, 37 d'entre elles ont augmenté ces tarifs cette année. Cette tendance se renforcera dans les mois qui viennent puisque LCL et Groupama Banque (8,80 euros par an à partir du 1er mars), factureront elles-aussi des frais de tenue de compte à partir du printemps, explique Sandrine Perrois, auteur de l'étude annuelle sur les frais bancaires, qui a passé en revue les plaquettes tarifaires de 139 établissements. Pour l'heure, la note est comprise entre 6,20 euros par an à la Banque Postale et 71,60 euros dans les banques Maze et Dupuy de Parseval. Attention, contrairement à ce qu'a indiqué une association d'usagers des banques, les clients qui s'opposent à ces hausses, n'ont d'autre choix que de changer de banque. «Les clients n'ont pas le droit de refuser les tarifs», précise Reine-Claude Mader, présidente de la CLCV.

La généralisation (ou dans certaines banques hausse) des frais de tenue de compte, mais aussi l'augmentation du moyen tarif des cartes à débit immédiat, pénalisent les petits consommateurs de services bancaires, estime l'étude de la CLCV. En retenant la formule la plus avantageuse des «petits consommateur», la facture moyenne annuelle a augmenté en un an de 4,17%, voire de 5,47% uniquement sur les banques avec un réseau physique (alors que l'inflation a été quasi nulle en 2015), atteignant 70,26 euros en moyenne.

Pour ces petits clients, le différentiel peut aller du simple au triple (181%), passant de 37 euros à 104 euros, dans les banques en dur (avec réseau physique) pour un même panier de services et en retenant la formule la moins chère entre paiement à la carte ou par «package» (offre groupée).

En revanche, pour les «moyens» et «gros consommateurs», la facture moyenne demeure stable, respectivement à -0,17% et à -0,09%. En métropole, dans les banques avec réseau physique, le client «moyen» débourse ainsi en moyenne 147,13 euros et le «gros consommateur» environ 210 euros par an.

Les banques en ligne restent toujours compétitives, affichant des tarifs allant de 8,35 à 46,88 euros. Néanmoins la facture moyenne augmente pour toutes les clientèles, remarque la CLCV.

Comme l'an dernier, LCL se distingue dans le peloton de tête des enseignes nationales les moins chères pour les petits (2e) et grands clients (1er). Chez les consommateurs moyens, BNP Paribas fait la différence.

L'association de consommateurs a également relevé d'importantes différences tarifaires au niveau des départements. Ainsi le département de la Meuse affichent les tarifs les moins onéreux pour les «petit» (62,61 euros pour 9 banques présentes) et moyens (133,26 euros), alors qu'à l'opposé les Pyrénées-Orientales se distinguent pour leur cherté (79,97 euros en moyenne avec 11 banques pour les petits consommateurs et 159,14 euros pour les moyens). C'est dans les Côtes d'Armor, que les «gros consommateurs» sont les mieux lotis (194,40 euros pour 9 banques) et dans l'Hérault où ils paient le plus cher (22,50 euros pour 15 banques représentées).

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.