Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Fiac : une quarantième édition bouillonnante

Le Revenu24/10/2013 à 17:32

© Peter Cox, courtesy Zeno X Gallery, Antwerp

(lerevenu.com) - Alors que la Foire internationale d'art contemporain (Fiac) ouvre à peine ses portes au Grand Palais à Paris, les allées grouillent déjà d'une foule cosmopolite d'amateurs. Plusieurs galeries ont même apposées leurs fameuses pastilles rouges, signe que l'?uvre est vendue.

La Galerie Applicat-Prazzan, par exemple, qui expose une vingtaine d'?uvres de Serge Poliakoff, a déjà vendu les deux tiers des tableaux. Cette quarantième édition tient ses promesses car on y retrouve la diversité que l'on attend d'une foire.

Grands maîtres et talents du XXIe siècle se côtoient dans un chatoiement de couleurs et de formes bouillonnant.

Au rang des maîtres, Calder est présent dans plusieurs stands, une représentation inhabituelle pour ce virtuose de l'équilibre. Et pour qui a les moyens de faire un chèque à six ou sept chiffres, on retrouve les incontournables Pablo Picasso, Jean-Michel Basquiat, Jean Dubuffet, Pierre Soulages, Keith Haring, Yves Klein, Damian Hirst, Anish Kapoor, Jan Fabre?

Mais la Fiac, c'est surtout la possibilité de découvrir des artistes. Nos coups de c?ur de cette édition : les dessins de Fabien Merelle, à la galerie Praz-Delavallade (entre 4.000 et 10.000 euros), les portraits au crayon de Jean-Luc Blanc, à la galerie Art Concept (2.600 euros), les immenses aquarelles de Martin Dammann, à la galerie In Situ (16.000 euros).

Pour un budget plus conséquent, il faut débourser 44.000 euros pour repartir avec une ?uvre de Sophie Calle «Que voyez-vous ? Le concert vers 1660», présentée par la galerie Perrotin. Toutes les formes de support sont représentés, même la broderie, comme les créations de l'artiste anglaise Tracey Emin présentées par la White Cube Gallery (65.000 euros).

De facture plus classique, les peintures de l'artiste belge Michael Borremans sont une découverte pour le public français. Sa peinture pleine de sous-entendus, ironique et inspirée est déjà collectionnée aux États-Unis, en Asie, en Angleterre, ce qui explique les prix demandés (à partir de 185.000 euros).

Cette nouvelle édition de la Fiac mérite le détour pour qui veut avoir une idée de la création d'aujourd'hui, parfois excessive, mais toujours passionnante

La Fiac au Grand Palais à Paris (VIIIe) jusqu'au 27 octobre 2013.
Prix de l'entrée : 35 euros

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.