Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Faut-il investir dans l'immobilier aujourd'hui ?

Boursorama avec Pratique.fr10/09/2015 à 15:33

Les agents immobiliers sont tous d'accord sur ce point : le prix de la pierre a baissé depuis 2014, particulièrement à Paris, et cela devrait se poursuivre au moyen à court terme. Par conséquent, nombre d'acheteurs se laissent tenter par l'investissement. Mais est-ce vraiment le bon moment ?

Investir dans l'immobilier aujourd'hui

Investir dans l'entrée de gamme

Une série de mesures destinées à encadrer les loyers a pourtant vu le jour durant l'année 2013. Avec le plafonnement de ceux-ci, la taxe sur les plus-values immobilières ou encore la garantie universelle des loyers, il est devenu nettement plus délicat d'investir, que ce soit dans la vente ou la location.

Ce n'est cependant pas impossible, car c'est avant tout les biens les plus chers qui ont perdu de leur rentabilité. Logiquement, c'est donc vers l'entrée de gamme que se tournent un certain nombre d'investisseurs.

L'idée peut effectivement sembler séduisante, mais il faut prêter attention à la spécificité de cette catégorie. Ils ont davantage besoin d'entretien ou de travaux. Avant d'acheter, il faut donc veiller à ce que la rentabilité ne soit pas obérée pas de travaux trop importants.

D'un autre côté, comme il s'agit d'acquisitions a coût modéré, ils s'adressent à la plupart des investisseurs, y compris à ceux qui se lancent dans le secteur.

La dernière tendance : l'immobilier participatif

De leur côté, les banques réclament généralement un apport de 10 %, et appliquent un taux de crédit légèrement plus important pour un investissement que pour une résidence principale et ce, pour compenser une partie du risque lié à l'emprunt. Un emploi stable et un solide apport personnel, seront des plus pour la banque. Si vous ne correspondez pas à ce profil, des solutions alternatives s'ouvrent à vous.

De nouvelles initiatives émergent tous les jours et permettent aux débutants d'acquérir un bien. La dernière en date est celle du crowdfunding. Initialement dédié aux start-up, ce « financement participatif » s'est exporté dans l'immobilier. Le principe est qu'une multitude de financeurs particuliers investissent dans l'achat ou la construction d'un bien, et cela à hauteur de leurs moyens respectifs.

Une fois le bien terminé, celui-ci peut être vendu ou loué, et les bénéfices reviennent à chacun des investisseurs, en fonction de la somme placée. Le magazine Challenges.fr rapportait ainsi en octobre 2014 des rendements dépassant les 10 % par an. Des plateformes sont en train de naître sur la Toile.

Une chose à savoir toutefois : ce type de financement peut fonctionner selon plusieurs modèles très différents. Il est donc crucial de s'être suffisamment renseigné sur chacun avant de se lancer dans un tel projet.

Trucs et astuces

Une situation n'est jamais identique d'une ville à l'autre. En contactant les courtiers d'autres agglomérations, vous augmentez vos chances de bons investissements à placer.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M4358281
    10 septembre16:34

    Oui ..mais où cela ..? dans la Creuse ou dans le 15° arrondissement ..?

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.