Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Face à la chute du courrier, La Poste fait subir une hausse historique au prix du timbre

RelaxNews30/12/2014 à 10:11

Parallèlement à la hausse de 7% des tarifs du courrier, les colis enregistreront pour leur part dès jeudi une hausse de 1% de leurs tarifs en moyenne, atténuée par la baisse des tarifs des colis internationaux. mikeledra

(AFP) - Avec l'augmentation du prix du timbre de 7% en moyenne prévue au 1er janvier, hausse la plus importante de son histoire, La Poste tente de compenser la chute régulière de son activité courrier mais prend aussi le risque de l'accélérer.

La Poste avait annoncé il y a trois mois qu'au 1er janvier 2015 la lettre prioritaire à timbre rouge passerait de 0,66 à 0,76 euro, et la lettre verte à timbre vert de 0,61 à 0,68 euro.

L'entreprise dirigée par Philippe Wahl note tout de même en forme de lot de consolation pour les consommateurs que "l'avantage tarifaire proposé par la lettre verte, désormais majoritairement utilisée par les clients, sera donc renforcé".

Parallèlement à la hausse de 7% des tarifs du courrier, les colis enregistreront pour leur part dès jeudi une hausse de 1% de leurs tarifs en moyenne, atténuée par la baisse des tarifs des colis internationaux.

Une hausse historique qui accompagne une tendance de fond défavorable: le groupe avait indiqué il y a un an que pour la première fois, en 2014, son activité courrier ne couvrirait plus les coûts du service universel postal.

Le volume des plis adressés chaque année qui s'établissait à 18,6 milliards en 2004 était de 14,5 milliards en 2012 et 13,7 milliards en 2013.

Afin de pérenniser l'activité courrier, une hausse substantielle du prix du timbre s'avérait nécessaire selon La Poste.

L'Arcep, l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, l'a entendu en autorisant une augmentation de ses tarifs de 5,2% en moyenne par an pendant quatre ans, sur la base d'un taux moyen d'inflation d'1,7% sur la période.

- 'Le courrier est mort' -

Compte tenu des difficultés de l'entreprise, l'Arcep lui a également permis d'utiliser dès le 1er janvier 2015 jusqu'à 50% de l'enveloppe globale prévue sur l'ensemble des quatre années, et La Poste en a employé environ 40%.

"Une nouvelle fois on fait payer l'usager", déplore auprès de l'AFP Hervé Tellier (CGT), une position qui reflète l'inquiétude de la plupart des syndicats.

En retour, La Poste assure que cette hausse record n'aura qu'un "faible impact", moins de quatre euros, sur le budget annuel en produits postaux des ménages français qui s'élève actuellement en moyenne à 46 euros.

Pour Régis Blanchot (SUD), "même si le discours officiel n'est pas celui-là, la direction considère que le courrier est mort et essaie de prendre l'argent pendant qu'il y a encore un peu de trafic, et tant pis si l'augmentation tarifaire accélère la dématérialisation et cette baisse".

"C'est d'autant plus inquiétant que lorsqu'on regarde les secteurs qui sont considérés comme les relais de croissance, ils ne sont pas au rendez-vous", ajoute-t-il.

Selon son plan "La Poste 2020: Conquérir l'avenir", le groupe doit notamment tripler son résultat d'exploitation à cet horizon, en accélérant le développement de ses activités existantes (la Banque postale et le colis principalement) et en misant sur de "nouveaux territoires", comme les services à domicile et de proximité.

Au premier semestre 2014, la baisse des volumes de courrier échangés a continué de peser, le chiffre d'affaires de l'activité Services-Courrier-Colis enregistrant un repli de 2,3% (à 5,78 milliards d'euros), qui n'était que partiellement compensé par l'augmentation tarifaire intervenue il y a un an.

Poussé par l'Arcep, La Poste a également procédé à une simplification de sa grille tarifaire pour la gamme de courriers et colis, applicable elle aussi au 1er janvier.

Celle-ci doit permettre aux clients particuliers et professionnels d'affranchir au même tarif un document ou une petite marchandise dans le cas où l'envoi ne dépasse pas 3 cm d'épaisseur ou 3 kg.

A ceux qui y verraient un moyen de faire avaler la pilule de la hausse du timbre, "ce sont deux choses totalement différentes qui se produisent simplement au même moment", répond Patrice Idier, directeur particuliers et professionnels du groupe.

"L'augmentation du timbre a son utilité par rapport à notre mission de service universel, au modèle économique et au changement des usages alors que la simplification des tarifs correspond à une attente des consommateurs et à une demande de l'Arcep d'une plus grande accessibilité de notre offre", plaide-t-il.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.