Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Êtes-vous plutôt livres imprimés ou numériques ?

Le Figaro20/03/2015 à 07:01

INFOGRAPHIE - Les ventes d'e-book ont grimpé de 60% entre 2013 et 2014. Mais elles ne parviennent pas à compenser le recul des ventes de livres physiques, en berne depuis quatre ans.

Livres imprimés ou livres numériques? Alors que le Salon du Livre s'ouvre ce vendredi à Paris, la question fera une fois encore débat. D'autant que le marché ne semble pas vouloir désigner de vainqueur. Selon une étude de l'institut Gfk, les Français ont réduit leurs achats de livres l'année dernière (-1,4% par rapport à 2013, à 351 millions d'exemplaires écoulés) et fait légèrement baisser le chiffre d'affaires des éditeurs (-1,3%, à 3,9 milliards d'euros). Cette tendance à la baisse dure depuis quatre ans, signe que le marché du livre marque nettement le pas.

Les ventes de livres numériques, elles, continuent de progresser: +60% entre 2013 et 2014, pour un total de 8 millions de téléchargements. Le chiffre d'affaires généré par l'activité a logiquement suivi cette tendance, avec une hausse de 45%, à 64 millions d'euros. Mais le poids relativement faible du numérique dans le marché total ne compense que partiellement le recul du marché physique, précise Gfk. En effet, seuls 1% des lecteurs ne lisent que des livres numériques. L'e-book ne crée donc pas de nouvelle demande mais segmente un peu plus le marché déjà existant. Et les ventes de livres numériques pourraient à leur tour ralentir, sous l'effet de la hausse de TVA imposée par Bruxelles.

Le téléchargement illégal menace le développement du livre numérique

Certaines catégories d'ouvrages sont plus fortement touchées par la numérisation de la lecture. Les dictionnaires et encyclopédies, les méthodes d'apprentissage de langues étrangères ou les cartes et atlas pâtissent particulièrement de la concurrence des nouvelles technologies (dictionnaires en ligne, applications pour apprendre une langue ou GPS), avec une baisse de 19% sur les ventes physiques de livres de savoir entre 2005 et 2014. Les livres de fiction sont eux moins menacés (-4%), tout comme les livres «pratiques» qui parviennent presque à se maintenir (-3%).

Tout n'est pas tout rose non plus du côté du numérique. Bien que les e-books se vendent de mieux en mieux, les usages illicites menacent le développement de ce nouveau segment. Selon une étude du Syndicat national de l'édition, 13% des lecteurs de livres numériques ont déjà eu recours à une offre illégale. La première raison invoquée reste la faiblesse de l'offre légale. De quoi rassurer un peu les éditeurs qui souhaitent élargir leur catalogue numérique.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.