Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

État d'alerte sur les dépôts bancaires

Le Revenu18/03/2013 à 15:35

Reuters / Y. Nisiotis

(lerevenu.com) - La taxation des dépôts bancaires chypriotes décidée par les ministres des Finances de la zone euro et le Fonds monétaire international (FMI), en contrepartie d'un plan de sauvetage de l'île, crée-t-elle un précédent augurant de telles mesures d'urgence en Espagne et Italie ? Même si l'île ne représente que 0,2% du produit intérieur brut de la zone, la mesure, qui doit être encore ratifiée, aujourd'hui, par le Parlement chypriote, provoque en tout cas le repli de l'euro et surtout des ventes soutenues de valeurs bancaires à Paris.

Pour accepter ce plan de sauvetage de 10 milliards d'euros, l'Allemagne a fait pression pour que les contribuables européens ne soient pas les seuls à participer à l'effort. Les déposants chypriotes seront mis eux aussi à contribution. Les clients russes des banques de l'île n'échapperont pas non plus à ce prélèvement qui devrait leur coûter environ 2 milliards d'euros, sur le total de 5,8 milliards d'euros qu'il procurera. La taxe prévue est de 9,9% pour les dépôts supérieurs à 100.000 euros et de 6,7% en deçà. Les dépôts bancaires des Chypriotes s'élèvent à 43 milliards d'euros.

Dans une note publiée ce jour, le Crédit Agricole écrit que ?la taxe pourrait avoir une large répercussion sur les dépôts des banques dans d'autres pays périphériques de la zone euro?. Reste que Chypre n'est pas l'Espagne, ni l'Italie, deux grands pays qui savent, eux, lever l'impôt et qui n'ont rien d'un paradis fiscal comme l'île où l'impôt sur les sociétés de 10% sera modestement relevé à 12,5%, à l'occasion de ce plan.

La Bourse semble donc craindre que les résidents chypriotes qui se sont rués, dimanche, sur les distributeurs de billets, fassent école dans le sud de l'Europe, dans les mois prochains. Néanmoins, que peut craindre un épargnant français qui, grâce à la loi de finances 2013, a déjà vu la taxation des revenus et des plus-values de ses placements faire un bond impressionnant ?

La taxation des dépôts bancaires chypriotes n'est pas non plus la première mesure confiscatoire de ce genre. Lors de la grande dépression des années trente, les États-Unis ont eu recours à une mesure encore plus violente, celle de la confiscation de tous les avoirs en or des particuliers. Un décret d'avril 1933, pris par le président américain Franklin D. Roosevelt, avait, en effet, interdit la détention de pièces d'or, de lingots et de tous certificats représentatifs du métal jaune, sous peine de lourdes amendes, voire de peines de prison.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.