Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Et si nos campagnes étaient notre vraie richesse?

Le Figaro02/04/2015 à 19:12

La valeur des terres agricoles progresse, celle des forêts s’envole et les vignobles attirent de plus en plus de citadins qui rêvent d’une nouvelle vie. Le foncier rural rassure les investisseurs, attention tout de même à ne pas acheter trop cher.

Les Français qui ont un patrimoine sont de plus en plus sensibles à l’attrait des terres agricoles, des forêts et des vignobles. Pour plusieurs raisons: ce sont des actifs réels qui rassurent dans une période de bouleversement du rendement des placements, les forêts offrent une fiscalité favorable au regard des successions et de l’ISF (grâce à un abattement à hauteur de 75 % de leur valeur) et les actifs financiers obligataires, refuges traditionnels des bons «pères de famille», ne rapportent plus rien.

Une conjonction d’éléments qui amène à porter un nouveau regard sur le foncier rural. Bonne nouvelle pour tous ceux qui ont des terres, des forêts ou des vignes, ces actifs résistent bien. «L’offre de foncier agricole est limitée et les prix sont soutenus, le prix moyen est de 5675 € par hectare en France, ce qui correspond à une augmentation de 6,3 % par an depuis dix ans», explique Benoît Léchenault chez Agrifrance, le département spécialisé dans l’investissement foncier rural de BNP Paribas Wealth Management.

Chaque année, 1 à 2 % du marché est cédé (soit…,9 millions d’hectares). Selon Agrifrance, la suppression des aides agricoles communes ne devrait pas avoir d’impact majeur sur le prix des terres agricoles. La demande de forêts (de massifs ou via des groupements forestiers) est forte. «Mais je n’ai jamais vu aussi peu de massifs forestiers proposés à la vente», estime Matthieu Carbillet chez Agrifrance pour qui «les prix ont atteint des sommets. Ils ne devraient pas baisser en 2015, mais on est sur des valeurs de haut de marché.»

Du côté des vignobles, dont les prix progressent aussi, le marché a su se restructuer: 1 à 2 % des surfaces sont vendues chaque année, ce qui représente bon an mal an 15.200 ha. Bordeaux reste le premier marché. Il représente environ 40 % des transactions en valeur. Les prix des vignobles font toujours le grand écart selon les terroirs: comptez 20.000 à 60.000 € l’hectare dans le Val de Loire, de 23.000 à… 2.600.000 € en Bordelais, 1.200.000 € en Champagne, 12.000 à 10.000.000 € en Bourgogne et Beaujolais, 110.000 à 414.000 € pour les Côtes du Rhône et 69.660 à 152.000 € en Provence.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.