Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Estée Lauder s'offre l'adresse la plus chère de France

Le Figaro03/06/2012 à 21:49
Le géant des cosmétiques louera 18.000 ? le m² sa boutique sur les Champs-Élysées.

Pour l'instant, la façade de l'immeuble au 78, Champs-Élysées est recouverte d'une bâche. Dessus, ce message elliptique: «MAC opening winter 2012». En fait, les travaux pour réaménager les locaux commenceront prochainement. Et cette marque américaine de maquillage, filiale d'Estée Lauder, ouvrira ici son magasin en novembre ou en décembre. Il prendra la place d'une boutique de l'enseigne de textile féminin, Infinitif, fermée il y a quelques mois.

L'arrivée d'un nouveau commerce sur la plus belle avenue du monde ne constitue plus un événement. Récemment, Abercrombie, Banana Republic ou Marks & Spencer se sont implantés ici. Mais c'est le prix déboursé par MAC pour planter son drapeau ici qui suscite l'émotion: 18.000 euros le m² chaque année pour les 200 m² les plus utiles de cette boutique. Ce prix faramineux comprend à la fois le loyer et le pas-de-porte, un droit d'entrée exigé lors de la signature du bail. Il sera versé à un particulier qui est le propriétaire.

Plus cher que sur la Cinquième Avenue à New York

En tout cas, ces 18.000 euros constituent un niveau record pour la France. Selon une étude du conseil en immobilier, Cushman & Wakefield, le m² de commerce sur les Champs-Élysées se négociait 7364 euros en septembre 2011, ce qui en faisait l'artère commerciale européenne la plus chère devant New Bond Street à Londres. «Aujourd'hui, les transactions s'effectuent en moyenne à 10.000 ou 11.000 euros sur cette avenue», explique un spécialiste. Avec 18.000 euros, on est même au-delà du prix moyen (16 704 euros) payé par les enseignes pour s'installer sur la Cinquième Avenue de New York, l'artère commerçante la plus chère du monde. En plus MAC, qui était en concurrence avec d'autres enseignes pour s'installer à cette adresse, a accepté de signer un bail très long: deux fois neuf ans pour cette transaction signée avec BNP Paribas Real Estate comme conseil.

Si la marque de cosmétiques a cassé sa tirelire, c'est qu'elle ne va pas faire une boutique de plus sur les Champs-Élysées. Pour la chaîne, qui dispose d'une trentaine de points de vente en France, ce magasin jouera le rôle de vaisseau amiral. «Cet espace de vente sera au moins trois fois plus grand que nos boutiques classiques, explique-t-on chez MAC. Quarante maquilleuses seront là pour servir les clients contre cinq habituellement et il y aura une variété de produits que nous présenterons seulement dans ce magasin.»

Ce loyer démesuré s'explique aussi par les particularités des Champs-Élysées: un flux extraordinaire (300.000 badauds de toutes nationalités par jour), des magasins qui ont l'autorisation d'ouvrir le dimanche et tous les jours jusqu'à minuit. Cerise sur le gâteau, le magasin de MAC sera situé au meilleur niveau de l'avenue et du bon côté (le pair). Et les locaux offrent une très belle surface en rez-de-chaussée, la configuration idéale des commerçants, effrayés à l'idée de faire monter les clients au premier étage ou de les faire descendre en sous-sol.

Pas sûr que ces conditions d'exploitation excellentes permettent à MAC de gagner de l'argent, compte tenu du loyer. «De toute façon, la plupart des enseignes considèrent que ce magasin est aussi un vecteur de pub et affectent une partie des dépenses de loyer sur le budget marketing», affirme Christian Dubois, directeur général de Cushman & Wakefield pour le commerce. N'empêche, ces loyers astronomiques qui réservent l'accès des Champs-Élysées la plupart du temps à des enseignes textile provoquent l'ire des élus. «Nous demanderons au premier ministre de regarder si on ne pourrait pas encadrer les loyers commerciaux dans les zones où il y a des abus», conclut Lyne Cohen-Solal, adjointe au maire de Paris, en charge du commerce.

LIRE AUSSI:

» Dernière ligne droite pour la vente du 52 Champs-Élysées

» L'immeuble de Virgin bientôt vendu sur les Champs-Elysées

SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières à Paris avec Explorimmo

SUIVEZ LE FIGARO IMMOBILIER SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.