Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Est-on couvert en cas de vol d'objets précieux ?

Boursorama avec Pratique.fr10/09/2015 à 15:34

Si les contrats les plus populaires assurent la plupart des biens, les objets précieux ne bénéficient pour leur part que d'une couverture limitée. Si vous disposez de ce type de biens, vous devez connaître les limites de ces contrats, ainsi que les opportunités qui s'offrent à vous.

Que faire en cas de vols d'objets précieux ?

Les limites des contrats « standards »

Les contrats d'assurance contiennent toujours une clause contre le vol. Mais ces contrats sont en réalité des assurances limitées.
Considérez par exemple que vous soyez victime d'un cambriolage. L'assurance multirisque habitation comprend effectivement une garantie contre le vol. Mais en cas d'objets précieux, votre assureur peut se limiter à une indemnisation réduite (30% de la valeur des objets volés, par exemple).
La plupart du temps, l'indemnisation de base pour les objets précieux est ainsi plafonnée.
Il faut d'ailleurs nuancer « objets précieux » et « biens de valeur » : les premiers comprennent les objets comprenant des matières précieuses : des lingots d'or, par exemple. Les seconds sont les biens ayant une grande valeur. Cela peut inclure les pierres précieuses si elles ne sont pas montées, mais aussi les tableaux d'artistes ou les fourrures.
Cela dit, les assureurs parlent davantage « d'objets sensibles », car ils regroupent ainsi d'autres éléments visés par les voleurs : un home cinéma, une télévision...

Souscrire une assurance spécifique

Pour assurer au mieux les objets précieux et les biens de valeur, il faut immédiatement en parler avec son agence. En effet, en fonction de la valeur et de la nature des biens, l'assureur peut vous réclamer diverses contreparties :

  • - il peut vous demander d'équiper votre maison plus efficacement contre les vols. Cela peut passer par l'installation d'une porte anti-effraction, d'une alarme ou de fenêtres résistantes ;
  • - il peut vous demander à être prévenu, par exemple lorsque vous partez en vacances ;
  • - et bien sûr, il peut vous réclamer des charges plus importantes.

Les assureurs ont par ailleurs des formules spécialement dédiées aux biens précieux, et qui peuvent devenir indispensables à partir d'une certaine valeur.

Comment réagir en cas de vol ?

Dans tous les cas, conservez les justificatifs (actes notariés, factures…) qui prouvent que les objets sont bien les vôtres. Retenez bien que la simple disparition d'un objet ne constitue pas un vol pour votre assureur : ce sera plus évident pour lui s'il y a eu effraction, par exemple.
Déclarez le vol à la police dans les 2 jours, et envoyez un courrier recommandé à votre assureur en indiquant vos coordonnées et le numéro de votre contrat d'assurance. Donnez des détails sur les objets volés, et en cas d'effraction, prenez des photos de vos portes ou de vos fenêtres forcées.

Trucs et astuces

Pensez à faire appel à un expert pour l'estimation de vos biens. Vous pouvez aussi faire cette estimation vous-même.
Dans les deux cas, il faut la refaire de temps à autre, pour adapter cette valeur aux évolutions du marché.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.