1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Epargne : les Français ont laissé dormir 33 milliards d'euros sur leurs comptes bancaires en 2018
Boursorama avec Newsgene12/04/2019 à 14:14

Epargne : les Français ont laissé dormir 33 milliards d'euros sur leurs comptes bancaires en 2018

L'an passé, les Français ont massivement laissé dormir leur argent sur leurs comptes en banque et profité d'une épargne sans risque, selon une étude du groupe BPCE. Peu enclins à investir dans les marchés boursiers, ils sont nombreux à avoir cédé leurs titres financiers. 

Quand il s'agit de placer leur argent, les Français se montrent prudents. En 2018, ils ont largement laissé dormir leurs économies sur des comptes courants, selon une étude du groupe bancaire BPCE publiée ce jeudi et relayée par Les Echos. Les particuliers ont ainsi déposé 33 milliards d'euros sur ces comptes. Cela représente « 44 % des flux nets d'argent versés par les ménages sur des placements financiers » (sans compter les titres boursiers), rapporte le quotidien économique.

Des placements aux rendements insuffisants

L'encours des dépôts à vue atteint maintenant plus de 420 milliards d'euros, soit 11% du stock des placements financiers des ménages. Même le Livret A, pourtant considéré par les Français comme un placement sûr et rémunéré, ne fait pas le poids. L'an dernier, ce produit a tout de même capté près de 10 milliards d'euros net. Mais c'est trois fois moins que les comptes en banque. 

Le phénomène s'explique en grande partie par les taux bas pratiqués par la Banque centrale européenne (BCE). Les rendements des placements financiers sont faibles. Avec une inflation en mars de 1,1%, le rendement du Livret A (rémunéré à 0,75%) est même négatif.

Les Français boudent les marchés boursiers

Les Français sont si attachés aux placements sans risque que l'an passé, ils ont cédé des titres financiers en abondance. « La décollecte nette sur les actions détenues en direct, les obligations et les parts de fonds s'est établie à 35,1 milliards d'euros en 2018 », rapporte Les Echos. Un niveau jamais atteint selon les auteurs de l'étude.

Si les Français boudent la bourse, il leur reste l'assurance-vie. Un placement privilégié, notamment les contrats en euros moins risqués que ceux en unités de compte. 

18 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • bpasseri
    14 avril07:30

    et toujours 8% net en dividende sur les actions US, mais les français préfèrent du 0.7%, ça leur permet de se plaindre des placements et surtout d'enrichir les banques françaises qui ne proposent que des pertes à court et long termes et ça marche mais moins bien

    Signaler un abus

  • ericlyon
    13 avril12:05

    500 euros par français, un tiers de smic, ça ne me parait pas énorme en tous cas pas de raison d'en faire tout un plat surtout compte tenu des taux d' epargne très bas. On ne va pas faire l'effort de virer 500 euros pendant 15 jours pour gagner entre 0,25 et 0,5% d'intérêt annuel soit entre 20 et 45 centimes d'euros même si on peut le faire chaque mois.

    Signaler un abus

  • JPANTO
    13 avril09:53

    Ils ont raison puisque Macron a commencé le jeu pervers de la spoliation. Voir nouvelles règles fiscales du PERP par exemple.

    Signaler un abus

  • brun3686
    13 avril08:32

    Proux125, une succession se prépare. Les tarifs bancaires sont connus. Signez une convention ou faites jouer la concurrence

    Signaler un abus

  • olivie91
    13 avril01:43

    Bah pouvoir déduire les moins values des revenus globaux, genre déficit foncier serait une bonne chose et logique . Le risque serait partagé puisqu'il y a incitation. Le pp ne peut plus lutter sauf coup de chance de temps ou achat entreprise peu volatiles à rendement récurrent.... Et encore..Bon bien sur il y le PEA. Mais avec les introductions ça prend cher.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer