1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Énergies renouvables : Hulot annonce une baisse des prix du raccordement
Le Figaro25/09/2017 à 19:45

L'État va prendre en charge les coûts de raccordement des installations de production de biogaz à hauteur de 40%, et jusqu'à 40% pour l'électricité renouvelable, afin d'en faciliter le déploiement sur le territoire, a annoncé lundi Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire.

«Afin de permettre un déploiement des énergies renouvelables plus équilibré sur le territoire, y compris dans les zones rurales éloignées des réseaux de distribution, les coûts de raccordement aux réseaux des installations de production d'électricité renouvelable ou de biogaz injecté dans le réseau de gaz seront considérablement réduits», a déclaré Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire dans un communiqué. Le ministre, qui veut prendre à la charge de l'État 40% des coûts de raccordement des installations de production de biogaz, ajoute que ces coûts étaient jusqu'ici entièrement à la charge des producteurs, ce qui pouvait poser problème en zone rurale lorsque la source méthanisable était trop éloignée du réseau.

Lire aussi» Nicolas Hulot dévoile son plan climat

2050: l'année de la neutralité carbone?

Les coûts de raccordement des installations de production d'électricité à partir d'énergies renouvelables seront quant à eux prix en charge jusqu'à 40% par l'Etat, en fonction de la taille des projets, précise Nicolas Hulot, le soutien le plus important allant aux petites et moyennes installations. «Le niveau de réfaction (baisse du prix) diminue avec l'augmentation de la puissance de l'installation, pour favoriser le foisonnement nécessaire à la transition énergétique ainsi que le développement de l'autoconsommation par le déploiement de petites et moyennes installations de production d'énergies renouvelables», explique le ministre. Le Plan climat du gouvernement vise la neutralité carbone à l'horizon 2050.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • faites_c
    26 septembre10:42

    "Le ministre, qui veut prendre à la charge de l'État 40% des coûts de raccordement des installations de production de biogaz"!!! En clair c'est encore le cochon de consommateur qui va payer ces 40% qui vont se retrouver sur sa facture en tant que taxe additionnelle!!! Il faut arrêter de nous prendre pour des demeurés et essayer de faire croire à la populace que le renouvelable est économiquement viable car actuellement il est subventionné à hauteur de 200%!!!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer