Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Énergie : la concurrence bénéficie aux particuliers

Le Figaro06/03/2013 à 07:22
INFO LE FIGARO - Le bilan du régulateur en charge du gaz et de l'électricité montre le poids des opérateurs historiques.

Presque six ans après l'ouverture du marché de l'énergie aux particuliers (depuis le 1er juillet 2007), les résultats sont pour le moins contrastés. Si la concurrence se développe dans le domaine du gaz, elle se répand beaucoup moins vite dans l'électricité. L'Observatoire des marchés de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), publié mercredi, illustre cette tendance: au 31 décembre 2012, 1,2 million de foyers - sur un total de 10,6 millions - ont quitté GDF Suez au profit d'un fournisseur alternatif, soit 11,3 %. Dans l'électricité, en revanche, moins de 7 % des sites, soit 2,1 millions sur un total de 30,8 millions, ont quitté les tarifs réglementés proposés par EDF. Cette concurrence timide évolue «à un rythme plutôt stable», selon la CRE, avec 75.000 clients supplémentaires en offre de marché à la fin du quatrième trimestre 2012, contre 79.000 au troisième trimestre.

Non seulement l'électricien tricolore défend solidement ses positions, mais il en renforce d'autres puisqu'il est devenu le premier fournisseur alternatif dans le gaz, avec 782.000 clients fin 2012 - contre 618.920 en 2011. En sens inverse, GDF Suez s'est largement renforcé dans l'électricité. «De telle façon que si l'on excepte les gains d'EDF dans le gaz et ceux de GDF Suez dans l'électricité, ce sont moins de 5 % des consommateurs particuliers qui ont opté pour un opérateur nouvel entrant, observe Fabien Choné, directeur général délégué de Poweo Direct Énergie, autant dire que la concurrence est quasiment inexistante.»

Commission européenne

La situation peut-elle évoluer au cours des mois qui viennent? Au regard de la CRE, malgré la rela­tive modicité des prix de l'électricité et du gaz naturel sur les marchés, «la structure et les niveaux de prix des tarifs réglementés de vente restreignent le périmètre de développement des fournisseurs alternatifs». Ces derniers, qui espèrent que la Commission européenne stigmatisera tôt ou tard le mode de calcul des tarifs réglementés français, savent pourtant être compétitifs.

Le régulateur a fait les comptes, certaines des offres des nouveaux entrants sur les marchés du gaz et de l'électricité sont sensiblement plus intéressantes que les prix réglementés: pour un client type se chauffant au gaz, le gain peut ­atteindre 8 %, soit environ 130 euros par an. Dans l'électricité, le chiffre s'élève à 5 %, soit une diminution annuelle de 60 euros par rapport aux tarifs réglementés. Conclusion du régulateur: «L'exercice de la concurrence présente donc un réel intérêt économique.»

Pour Fabien Choné, «la totale absence de communication des pouvoirs publics sur l'ouverture du marché et les bénéfices que peuvent en retirer les consommateurs» sont une autre raison de l'immobilisme actuel: «Seulement un Français sur deux sait qu'il peut changer de fournisseur dans l'énergie.» Il est difficile, dans ces conditions, d'espérer un retournement de situation.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.