Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Encadrement des loyers : les mesures qui inquiètent

Le Figaro05/07/2013 à 19:39
Le projet de loi qu'a présenté Cécile Duflot la semaine dernière risque de déstabiliser un peu plus le marché immobilier. Et ne va pas donner envie aux particuliers d'investir dans la pierre.

La ministre veut en effet généraliser l'encadrement des loyers dans 28 agglomérations de plus de 50.000 habitants (dont Annecy, Nice, Montpellier, Bordeaux, Nantes ou Toulouse par exemple): il faudra que le loyer ne dépasse pas de plus de 20% le loyer médian qui doit être établi par les futurs Observatoires des loyers. Un arrêté du préfet fixera les règles «pour chaque catégorie de logement et par quartier». Et le ministère promet des bouleversements, puisque, selon lui, plus d'un loyer sur quatre devrait baisser en région parisienne. Tant mieux apparemment pour les locataires... sauf si le stock de biens à louer fond. Les investisseurs risquent en effet de se décourager. D'autant qu'ils seront obligés, tout comme leurs locataires, de soucrire une assurance, baptisée GUL (garantie universelle des loyers).

Des professionnels inquiets

Face à ce texte, les professionnels de l'immobilier sont inquiets, Jean-François Buet à la Fnaim a même sonné la rébellion en refusant d'alimenter les Observatoires des loyers. La profession a perdu la première bataille. La deuxième se jouera à l'Assemblée nationale et au Sénat qui examineront le texte à partir de l'automne. On peut d'ores et déjà parier que les amendements ne manqueront pas. Pour les particuliers, rien ne change dans l'immédiat, mais le signal est mauvais. L'immobilier est affaire de confiance, un projet aussi coercitif ne peut la susciter. Benoist Apparu, député de la Marne (UMP) et ancien ministre du Logement, résume bien la situation. «On ne peut pas, d'un côté, soutenir haut et fort qu'il manque des logements en France et, de l'autre, mettre en place une politique qui fait fuir les investisseurs!»

Le Figaro Magazine - Quelle a été la baisse des prix au premier semestre?

Laurent Vimont, président de Century 21 - Les prix ont reculé de 2,6% en France par rapport à la fin de juin 2012. Les maisons ont été plus touchées (- 2,8%) que les appartements (- 1,9%). Certains segments, comme les résidences secondaires, sont en panne, mais globalement les volumes sont en hausse de 6%.

Une bonne surprise?

Les cadres moyens et les employés sont de retour, comme les moins de 40 ans. La baisse des prix et celle des taux de crédit leur a permis d'acheter.

Les investisseurs eux désertent.

En un an, 40.000 ventes destinées à l' investissement locatif n'ont pas été réalisées et ce n'est sans doute pas fini. Avec le projet Duflot, un investisseur ne peut plus aujourd'hui connaître la rentabilité de son placement.

SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières avec Explorimmo

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.