Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

En Iran, des toits en entonnoir permettent de lutter contre la sécheresse

Le Figaro27/07/2017 à 06:00

FIGARO DEMAIN - Une entreprise iranienne a conçu des toits d'un nouveau genre qui collectent et stockent l'eau de pluie. Cette solution innovante permet de rafraîchir gratuitement et naturellement les bâtiments.

Des architectes chargés de construire une école dans la province de Kerman, en Iran, ont trouvé une solution quelque peu originale pour rendre l'atmosphère du bâtiment supportable, sans avoir à pousser la climatisation à son maximum. Le cabinet BMDesign a en effet imaginé un système de vasques, appelé Concave Roof, posées sur les toits afin de récolter le maximum d'eau de pluie et éviter son évaporation. Un vrai défi dans une région où les températures peuvent parfois frôler les 40 degrés.

Les architectes ont cherché à répondre à la problématique de l'aridité de la région, liée à l'assèchement progressif du lac d'Ourmia, une des plus grandes réserves d'eau du Moyen-Orient. «Des milliers d'agriculteurs perdent leur emploi et la ville est presque obligée de rationner l'eau potable. Nous sommes sur le point d'assister à un grand déplacement de personnes», explique l'un des architectes.

Pour faire face à cette catastrophe écologique majeure, ces derniers ont donc imaginé un système permettant d'optimiser la récupération d'eau de pluie, tout en favorisant une climatisation naturelle des bâtiments. Le concept est simple: la vasque posée sur le toit agit comme un entonnoir pour récolter, puis stocker, l'eau de pluie. Selon l'architecte, elle est conçue pour que «même la plus petite quantité de pluie ruisselle et puisse former des plus grosses gouttes, qui sont récoltées avant qu'elles ne s'évaporent».

L'équivalent d'une petite piscine d'eau de pluie récupérée tous les ans

Grâce à ce toit très particulier, l'eau de pluie ruisselle ainsi vers un réservoir central situé entre les murs du bâtiment. Ce réservoir caché au sein de la construction permet donc de réguler naturellement la température intérieure, et ainsi de «réduire l'empreinte carbone du système de climatisation qui est indispensable dans un environnement aussi sec».

Le cabinet d'architectes estime à 28 mètres cubes la quantité d'eau de pluie qui pourrait être récupérée avec seulement 923 mètres carrés de toit. La vasque en forme d'entonnoir a également un autre avantage: sa forme arrondie projette en effet de l'ombre sur le toit et permet au vent de circuler, ce qui évite la surchauffe des salles situées en dessous.

Enfin, les concepteurs se sont inspirés de l'architecture traditionnelle perse pour contribuer à rafraîchir naturellement l'édifice. L'école contiendra en effet des «tours attrape-vent». Ces tours, présentes dans l'architecture du pays depuis des siècles, servent à diriger l'air frais extérieur au sein du bâtiment. Cette solution ingénieuse permettra donc de rafraîchir les salles de classe, les bureaux ainsi que la bibliothèque.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.