Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

En boutique ou entre particuliers, l'essor de la location de vêtements en France

Le Figaro30/01/2017 à 06:00

FIGARO DEMAIN - Le numéro un de la location de vêtement pour femmes enceintes et enfants en bas âge s'installe en France. Les grands magasins proposent également cette solution et de nouvelles initiatives émergent partout en France.

«Les habitudes changent et de plus en plus de femmes optent pour la location de vêtements plutôt que pour l'achat», souligne Anna Balez, créatrice de la start-up Tale me. Après un an d'existence, le numéro un de la location de vêtements pour femmes enceintes et enfants en bas âge compte 2000 abonnés et ce chiffre ne cesse d'augmenter.

» Le succès de la location de vêtements expliqué avec Emmanuel Moreau sur France Inter

La jeune entreprise belge s'installe en France pour continuer à séduire les Français qui constituent déjà la moitié de sa clientèle. La marque a ainsi installé son dressing partagé dans une boutique éphémère dans le 10e arrondissement. «Après ce test, nous avons bien l'intention de créer un magasin permanent en France, dès le mois de mai», indique la créatrice d'entreprise.

Concrètement, les clients s'abonnent et peuvent avoir accès à des vêtements de créateurs et les échanger après quelques mois d'utilisation. Ainsi, pour 19 euros par mois, une mère peut disposer de trois à cinq vêtements pour son enfant et pour 23 euros de 5 à 10 vêtements. Les clients doivent prendre un engagement de 4 mois minimum et échanger les vêtements choisis comme ils le souhaitent, en fonction de leurs goûts ou de la taille des enfants. Pour les femmes enceintes ou qui allaitent, le principe est le même, les prix sont un peu plus élevés: 29 euros par mois pour trois vêtements ou 45 euros pour cinq vêtements.

La start-up a prévu les tâches et les accros et s'occupe du nettoyage et du raccommodage qui sont compris dans le prix. Pour réparer les 8000 vêtements de son dressing, la jeune entreprise qui compte 8 salariés vient d'embaucher sept nouvelles recrues. «Nous avons ouvert un atelier d'insertion avec 6 couturières et deux chefs d'atelier. L'objectif est ainsi de remettre les vêtements en état et si ce n'est pas possible nous donnerons une seconde vie aux tissus. En dernier ressort, nous enverrons les pièces inutilisables aux Pays-Bas pour qu'elles soient recyclées», ajoute Anna Balez qui vise le «zéro déchet». Aux yeux de la créatrice de la start-up, «aujourd'hui le seul modèle est celui de l'économie circulaire». Ainsi, sa structure travaille uniquement avec du coton bio et des matières nobles et recyclables confectionnées par des créatrices locales.

Plusieurs solutions de location de vêtements se développent

Si la solution de Tale me est particulièrement adaptée aux situations évolutives des femmes enceintes ou des enfants en bas âges, plus globalement, la location de vêtements séduit de plus en plus de consommateurs. La grande distribution s'est ainsi récemment lancée sur ce créneau: les grands magasins ouvrent leurs portes à des boutiques éphémères de locations de vêtements. En outre, des «vétithèques», ces boutiques qui louent des vêtements des dernières collections sur le modèle des bibliothèques, ouvrent en France. Le Vestibule, à Toulouse, a introduit ce service dans l'Hexagone. D'autres boutiques ont suivi la tendance, notamment à Paris.

» Conso malin: je m'habille en robe de luxe pour 120 euros

Par ailleurs, plusieurs start-ups de location de vêtements, comme sacdeluxe.fr, spécialisé dans la location de sacs ou pour les vêtements mondressing.fr, rencontrent un franc succès. D'autres proposent des locations de vêtements et accessoires haut de gamme entre particuliers. L'idée de Dresswing par exemple est de mettre en relation les particuliers qui se louent entre eux des vêtements de la saison pour 10% du prix d'achat. Un moyen de monétiser sa garde-robes!

Une astuce de plus pour arrondir ses fins de mois, grâce à la consommation collaborative. Ces nouveaux modes de consommation, qui privilégient l'échange de biens et de services entre personnes à l'achat de nouveaux produits, sont massivement plébiscités par les Français. Au total, l'économie collaborative rapporte en effet 495 euros par an en moyenne aux Français. De quoi louer de nombreuses grenouillères pour bébé!

» La consommation collaborative rapporte aux Français 495 euros par an



Société, santé, environnement, éducation, énergie

» Découvrez les acteurs et initiatives du changement sur Figaro Demain

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.