Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

En Allemagne, un site et des frigos en libre-service pour donner les restes de son repas

Le Figaro14/04/2015 à 17:48

CONSO D'AILLEURS - Le «foodsharing», ou partage de nourriture, est très développé en Allemagne pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Lancé en décembre 2012, le site foodsharing.de est dédié aux dons alimentaires et revendique plus de 85.000 membres.

Chaque année, les Allemands jettent en moyenne 81,6 kilos de nourriture par personne. Dont 53 kilos seraient encore consommables, selon une récente étude de l'Union européenne. Cela représente 235 euros par tête - ou 20 milliards à l'échelle du pays - qui finissent à la poubelle. Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, le site foodsharing.de propose aux particuliers, commerçants et distributeurs d'offrir leurs excédents de nourriture à d'autres consommateurs gratuitement.

Lancé en décembre 2012, le succès a été fulgurant. Le site a comptabilisé 1 million de visiteurs au cours de sa première année. Il propose aujourd'hui à tout citoyen d'effectuer des dons de denrées achetées ou de restes de repas en créant un profil et en annonçant les produits à offrir. Toutes les offres doivent être gratuites. Foodsharing, qui est présent dans une centaine de villes allemandes dont Berlin, Munich, Hambourg ou Dortmund, revendique plus de 85.000 personnes qui ont créé un compte. Plus d'1,3 million de kilos de nourriture ont été sauvés. «Au total, ce sont 2 à 3 millions d'euros d'aliments qui ont été sauvés et partagés auprès d'environ 50.000 bénéficiaires», explique l'association dans un communiqué. Le site compte quelque 1500 partenaires, des supermarchés, restaurants, boulangers, épiciers et autres commerçants qui donnent leurs invendus au lieu de les jeter.

Frigos en libre-service

Foodsharing est aussi présent en Autriche, Suisse, Mexique, Israël et au Royaume-Uni. «On a des demandes de 40 pays dans le monde, surtout des pays en crise», confiait récemment Valentin Thurn, réalisateur de documentaires et fondateur de l'association au journal canadien La Presse .

Pour prendre de l'envergure, Foodsharing a récemment intégré un autre site, Lebensmittelretten.de, créé en avril 2012 par le jeune militant écologiste Rafael Fellmer, qui répertorie des produits alimentaires récupérés dans les grandes surfaces. Ces denrées - pains, légumes ou autres produits frais - sont stockées dans des frigos en libre-service appelés FairTeiler. Une vingtaine de ces frigos solidaires sont installés à Berlin, souvent à l'entrée des commerces partenaires. Les particuliers peuvent également y déposer leurs restes. A une condition toutefois: ne pas laisser de produits dont l'emballage est déjà ouvert ou dont la DLC est dépassée. En France, l'association Partage ton frigo a lancé un concept similaire.

«Après le partage d'appartements, de voitures ou de machines à laver, voici maintenant le partage de nourriture», commentent les experts de LaSer, groupe européen spécialisé dans la consommation. «Le principe est à chaque fois le même: permettre à chacun d'affirmer sa solidarité et sa volonté de vivre de façon plus responsable tout en favorisant les échanges et les rencontres. Une ambition rendue possible par l'efficacité des nouvelles technologies et des réseaux sociaux.»

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.