1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

En 2017, les Français retrouvent le chemin des bars et restaurants

Le Figaro13/09/2017 à 06:00

La canicule et la reprise du tourisme ont permis une embellie de la vente de boissons dans les cafés et restaurants au premier semestre 2017, après une année 2016 noire. Les consommateurs ont repris goût à la vie dans les cafés, hôtels, restaurants ou encore dans les bars, selon une étude de Nielsen

L'année 2016 a été triste pour la consommation de boissons dans le réseau C.H.R (cafés, hôtels, restaurants...). Les Français ont réduit leurs sorties pour des raisons économiques et des raisons de sécurité, suite aux attentats de Paris et de Nice, qui avaient également impacté le tourisme. La météo capricieuse du premier semestre 2016 avec, en prime, une série d'inondations fin mai début juin ont douché les espoirs des restaurateurs.

La consommation de boissons repart en 2017

Selon une étude Nielsen, réalisée sur les chiffres du premier semestre 2017, cette période est terminée. Les Français et les touristes retournent dans les restaurants ou dans les bars pour aller boire des verres.

Au premier semestre, le nombre de boissons vendues en C.H.R (alcoolisées et non alcoolisées - hors vins et champagnes) a progressé de 4,2% par rapport aux six premiers mois de 2016. Ce chiffre porte le marché des boissons hors domicile à +1,9% de juin 2016 à juin 2017. Le retour des touristes nationaux et internationaux, qui représente une grande part de la clientèle du C.H.R, a bien aidé la reprise, précise Nielsen.

Sur ce premier semestre prometteur, la palme revient aux eaux. En effet, leur vente a progressé de 8,8% sur six mois. Cela s'explique notamment par les conditions météorologiques caniculaires. Les ventes de bières sont également en forte progression (+3,2%). Près de 85.000 hectolitres de bières de spécialités (abbayes, blanches, aromatisées...) ont été vendus en plus dans les C.H.R, par rapport au premier semestre 2016. Selon Mathieu André-Febrero, directeur du département Nielsen On Trade, «la bière est le produit emblématique des C.H.R et il est très dépendant de la santé de l'univers global. Un univers qui va mieux en 2017 que les deux années précédentes». Voilà donc les secteurs les plus en réussites dans la consommation de boisson. Cette embellie pourrait durer, étant donné les conditions caniculaires de cet été.

Les cocktails toujours incontournables, les softs plus partagés

Les conditions météorologiques plutôt clémentes de ces derniers mois ont amplifié la tendance à la consommation de cocktails. Plus précisément, les cocktails dits «rafraîchissants» (Mojito, Martini Tonic...), profitent d'une belle période, précise Nielsen. Les alcools plus forts comme les rhums et les gins ont connu une croissance exceptionnelle de respectivement 13% et 12% en ce début d'année. Les whiskies, eux, semblent faire de moins en moins envie aux consommateurs: leur consommation a chuté de 5,5%.

Du côté des boissons non alcoolisées, dites softs, les jus de fruits et autres boissons au thé ont progressé respectivement de 9,7% et 6,5%. Chez les boissons plus classiques comme les sodas, le bilan est toujours négatif sur les 12 derniers mois à -2,9%, malgré un faible sursaut en ce début d'année. Selon Mathieu André-Febrero, «les boissons sucrées et gazeuses se vendent moins bien dans les C.H.R suite aux campagnes de santé, contre l'obésité notamment. Cela influence dans la consommation des sodas et colas d'une manière générale. En 20 ans, le discours d'éducation sur la santé a pris bien plus de place dans l'esprit des consommateurs». Les conditions météorologiques très chaudes de cet été devraient aider à une embellie plus forte encore de la consommation de boissons softs, ou alcoolisées...

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.