1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Emploi à domicile : vers la fin du crédit d'impôt pour les ménages les plus aisés ?
Boursorama avec AFP Services20/09/2019 à 11:51

Deux députés La République en marche veulent supprimer le crédit d'impôt pour l'emploi d'un salarié à domicile pour les 20% de ménages les plus "aisés".

La députée LREM Émilie Cariou veut sortir des crédits d'impôts les métiers de jardinier, coach sportif ou encore secrétaire particulier (illustration). ( AFP / PASCAL LACHENAUD )

Faut-il s'attendre à une réforme du crédit d'impôt pour les emplois à domicile ? Les députés LREM Émilie Cariou et Benjamin Dirx veulent en effet supprimer cette niche fiscale, qui permet de financer 50% du salaire, pour les 20% des ménages les plus aisés, rapporte ce jeudi 19 septembre Le Figaro . Selon eux, 30 % de l'enveloppe du crédit d'impôt emploi à la personne, soit 1,3 milliard d'euros sur 4,5 milliards, bénéficient aux 10 % des ménages les plus aisés.

"L'argent public n'a pas vocation à financer des services à domicile de confort des personnes aisées, comme un jardinier, un coach sportif ou un secrétaire particulier", estime Mme Cariou. La nouvelle responsable LREM au sein de la commission des finances de l'Assemblée nationale cible propose de sortir du crédit d'impôt ces emplois dans la limite de 12.000 ou 20.000 euros par an, selon la situation des ménages, et d'abaisser le taux du crédit pour les plus aisés.

"Il devrait être possible de récupérer entre 400 et 500 millions d'euros en rognant le crédit d'impôt emploi à domicile" , estime Benjamin Dirx dans les colonnes du Figaro .

L'idée des deux députés n'enthousiasme pas tout le monde au sein de la majorité. "Il faut être très précautionneux sur ce crédit d'impôt, car l'objectif de ce dispositif est aussi de combattre le travail au noir" , rappelle notamment Bénédicte Peyrol, vice-présidente du groupe LREM à l'Assemblée.

75 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • missiles
    20 septembre13:09

    J'avais prédit la chute de Hollande au bout de la deuxième année de règne. Si ça continu, Macron passera à la trappe comme Hollande et aussi rapidement.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer