Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Echanges de maisons de retraite: une idée slovène pour faire voyager les seniors

RelaxNews08/08/2014 à 20:55

Fin de séjour pour Miquel Ribas, un Espagnol de 82 ans, qui a quitté la maison de retraite slovène, le 24 juin 2014. AFP PHOTO / JURE MAKOVEC

(AFP) - Un senior qui emménage dans une maison de retraite fait son deuil des voyages et des vacances à l'étranger, pourrait-on penser. Mais un nouveau projet de réseau social en Slovénie est en passe de prouver le contraire.

Jozica Kucera, 77 ans, n'a pas hésité longtemps. "Quand l'occasion s'est présentée, j'ai rapidement décidé que je voulais aller en Espagne. Je n'ai pas peur du tout, je me demande comment les personnes âgées vivent là-bas", raconte-t-elle à l'AFP.

Cette veuve slovène a quitté son logement dans la maison d'accueil de Topolsica, dans le nord du pays, pour passer une semaine dans un établissement similaire à Mataro, sur la côte espagnole près de Barcelone, dans les appartements de Miquel Ribas, 82 ans, qui prendra pendant ce temps là sa place en Slovénie.

Un échange piloté par le réseau social "Linkedage" créé il y a un an dans le petit pays de la zone euro.

Mme Kucera a payé 60 euros d'inscription au réseau, et son billet d'avion aller/retour. Mais elle n'a rien déboursé pour tout le reste, logement, soins de santé, nourriture et divertissements.

Même s'il ne parle pas slovène, Miquel Ribas se dit ravi de son séjour dans la résidence de Topolsica entourée de collines et de forêts. "Je prends des photos. A Mataro, ils m'ont demandé d'en prendre une centaine si je peux et nous ferons une présentation quand je serai de retour", explique-t-il.

Après plusieurs expériences concluantes en Slovénie, cet échange international est le tout premier réalisé via Linkedage, qui a développé une plateforme internet reliant les maisons de retraite -de qualité équivalente- en Europe et dans le monde afin de permettre aux pensionnaires d'échanger leurs logements pour de courtes périodes.

La plateforme, développée par la compagnie de technologie internet slovène Socinet, a reçu le prix de la meilleure idée entrepreneuriale en 2013 en Slovénie et obtenu le soutien de la plus grande association européenne de maisons d'accueil pour personnes âgées (EDE).

- L'Europe vieillit -

L'idée est venue d'une étude de l'OCDE montrant que jusqu'à 35% des capacités des maisons de retraite sont inutilisées et que 40% de la population européenne sera âgée de plus de 65 ans d'ici 2060, explique Tomaz Lorenzetti, l'un des fondateurs de Socinet.

"Ayant cela en tête, je me suis dit: pourquoi ma grand-mère devrait-elle, si elle est active et a les moyens de vivre dans une maison de retraite, rester toujours au même endroit au lieu d'aller vivre pendant une partie de l'année dans un autre établissement offrant les mêmes services?", raconte-t-il à l'AFP.

L'échange d'appartement est un aspect du projet, qui veut aussi développer la location par les personnes âgées de logements vacants dans les maisons de retraite, ajoute-t-il.

Selon Diana Galijasevic, responsable du projet Linkedage, plus de 100 établissements d'une douzaine de pays, y compris l'Indonésie, l'Inde et le Mexique, ont déjà rejoint la plateforme. "Nous avons décidé de nous concentrer sur l'Europe, essentiellement l'Espagne, la France et l'Allemagne, et plus tard nous pourrons étendre au monde entier", explique-t-elle.

Une fois que les seniors ont échangé leur appartement ou leur chambre, c'est à l'établissement hôte d'organiser leur séjour, ce qui peut s'avérer compliqué notamment en raison d'un problème de communication avec le visiteur étranger, explique Diana Janezic, chargé des divertissements pour les pensionnaires de la résidence de Topolsica.

Mais "nous avons fait appel à un professeur d'espagnol local pour nous aider et avons organisé plusieurs visites avec M. Ribas", dit-elle.

Ces échanges représentent aussi une forme de distraction dans le quotidien des pensionnaires et peut encourager certains à se lancer dans l'aventure.

"Toutes les personnes âgées n'ont pas envie de voyager, mais il y en a qui aimeraient bien et ne le font pas car elles ont peur", souligne Mme Janezic. Grâce à cette idée, "la possibilité de voyager s'offre à eux !".

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.