Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Diesel, essence ou électrique : quel véhicule est le plus économique ?

Le Figaro08/12/2014 à 16:21

Le prix d'achat et le coût d'utilisation des véhicules dépendent des sources d'énergie utilisées. Le nombre de kilomètres parcourus détermine ainsi l'intérêt d'un automobiliste à rouler avec un véhicule électrique, essence ou diesel.

La mairie de Paris veut inciter les automobilistes à passer aux véhicules électriques ou essence au détriment du diesel. L'automobiliste citadin qui roule peu semble effectivement avoir un intérêt financier à opter pour ce type de véhicule. En revanche, un automobiliste qui avale des kilomètres aura, d'un point de vue financier, parfois intérêt à pencher pour une voiture diesel.

A l'achat, la version diesel d'un véhicule est plus élevée que le même modèle en essence mais reste inférieur à une voiture électrique de même gamme. En effet, un moteur diesel coûte plus cher à développer et à fabriquer qu'un moteur essence, notamment à cause des contraintes mécaniques à supporter plus importantes. Le coût de fabrication des moteurs électriques est lui encore plus élevé en raison du récent développement de cette technologie et de la contrainte des batteries.

L'exemple type d'une Peugeot 20 - l'une des 10 voitures les plus vendues en France en 2014 - coûtera en moyenne 12.400 euros pour un modèle essence et 16.550 euros pour la version diesel. Le prix du modèle comparable en électrique, une Peugeot iOn, sera bien plus élevé à 29.600 euros. Pour ce dernier modèle le gouvernement a toutefois mis en place des mesures incitatives. «Nous avons décidé de maintenir à 6300 euros le bonus à l'achat d'un véhicule électrique, qui pourra être porté à 10.000 euros par le superbonus» mi-2015, a confirmé le ministre de l'Economie Emmanuel Macron.

Le coût d'utilisation des véhicules varie également en fonction du carburant utilisé. A la pompe, le diesel est moins cher que l'essence. Un litre de sans plomb 98 coûte 1,43 euro le litre, un litre de sans plomb 95 vaut 1,365 euro là où un litre de Gazole + est facturé 1,195 euro et un litre de Gazole 1,185 euro. La citadine Renault ZOE dotée d'une batterie de 22 kWh, consomme en moyenne 10,5 kWh d'électricité aux 100 km, soit un coût de 1,44 euro/100 km (en fonction de l'abonnement EDF de base).

La consommation varie aussi en fonction de l'utilisation que l'on fait de la voiture. En reprenant l'exemple d'une Peugeot 208, elle consommera, selon le site comparatif essenceoudiesel.com, 5,2 litres de diesel pour 100 kilomètres en circulation urbaine et 4,4 litres d'essence sur la même distance. La différence s'estompe avec les kilomètres: en circulation extra urbaine le véhicule essence consommera 4,3 litres et le diesel 3,8 litres pour 100 kilomètres.

Un véhicule électrique rentabilisé après 4 à 8 années d'utilisation

On constate donc qu'il y a un nombre de kilomètres en deçà duquel il est financièrement plus intéressant de rouler à l'essence, et au-delà duquel les versions diesel et électrique l'emportent. Si un automobiliste ne circule qu'en ville, l'achat du diesel est rentabilisé après 220.000 kilomètres parcourus. Si un automobiliste circule sur nationale et autoroute, l'achat du diesel est rentabilisé après 303.700 kilomètres parcourus. Un automobiliste parcourt 20.000 kilomètres par an en moyenne selon l'UFC Que Choisir. L'achat d'un véhicule diesel contre un véhicule essence est donc rentabilisé après 11 années si le conducteur roule en ville et après 15 années si l'automobiliste circule plus sur les nationales et autoroutes.

En outre, si un automobiliste ne circule qu'en ville, l'achat d'un véhicule électrique (acheté avec un superbonus de 10.000 euros) contre un véhicule essence sera rentabilisé après 6 années et trois mois. Le même véhicule sera rentabilisé après 8 années sur les routes et autoroutes. Comparé à un véhicule diesel, l'achat du véhicule électrique est rentabilisé après 4 années si l'automobiliste circule plus en ville et 5 ans si l'automobiliste circule davantage sur les routes et campagne.

Par ailleurs, les coûts d'entretien et de réparation sont plus élevés pour les véhicules diesel que pour les voitures essence. Autre atout pour une voiture électrique: le montant alloué à l'entretien est inférieur de 30 à 40 % par rapport à l'entretien d'une voiture classique. Cependant, les batteries sont très chères, c'est pourquoi les constructeurs les proposent en leasing pour réduire le prix facial à partir de 70 euros par mois.

Concernant la durée de vie des véhicules, il est de coutume de dire que la durée de vie d'une voiture diesel est beaucoup plus longue qu'une voiture essence. Pour les véhicules électriques, nous ne disposons pas encore de recul suffisant pour établir une comparaison.

En plus de ses atouts écologiques, le véhicule électrique parait, d'un point de vue financier, être le grand gagnant de cette comparaison. Il est toutefois nécessaire de prendre en compte le temps de recharge et le coût de la batterie ainsi la faible autonomie de ce véhicule.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.