Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Déterminer la vraie valeur de votre logement

Le Figaro08/01/2015 à 13:00

Surévaluer le bien mis en vente est une erreur classique mais parfois lourde de conséquences! En effet, vous risquez d’être obligé de brader votre logement pour trouver preneur. Pour déterminer le juste prix, faites appel à un professionnel: agent immobilier, notaire ou expert.

Vous le connaissez par cœur! Vous avez su repérer ses (petits) défauts et apprécier ses (grandes) qualités. Cependant, il est difficile d'avoir une appréciation objective du prix du logement où vous vivez depuis plusieurs années. Ne vous laissez pas influencer par les prix de vente des biens du voisinage, en apparence similaires au vôtre. En effet, une multitude de facteurs (état, orientation, carte scolaire, étage, vis-à-vis...) peuvent influencer la valeur de votre logement.

Une première approche sur Internet

Si votre projet reste encore assez flou, vous pouvez vous faire une première idée de cette valeur sur Internet. Des sites vous proposent d'estimer gratuitement votre bien. Vous pouvez, aussi, accéder à des références de transactions étayées. En Ile-de-France, vous avez accès à ces informations, moyennant 10 euros, sur le site paris.notaires.fr. Par ailleurs, depuis janvier 2014, l'administration fiscale a gratuitement ouvert au public la base Patrim. Même si cette base n'est pas prévue pour faire une estimation directe de votre bien, vous pouvez, enfin, obtenir des références sur la France entière (hors l'Alsace, la Moselle et Mayotte).

L'agent immobilier, un allié précieux pour fixer le prix de vente

Pour affiner les résultats obtenus sur Internet, pensez à faire appel à un agent immobilier. Sa prestation est gratuite et sans engagement. Pour une estimation fiable, vous devez lui fournir certains documents: titre de propriété, derniers procès-verbaux d'assemblée générale si vous êtes en copropriété... En quelques jours, vous recevez une estimation écrite de votre bien immobilier. Celle-ci s’appuie, principalement, sur la connaissance de son marché par le professionnel. Certains agents immobiliers ont encore tendance à surestimer les biens pour décrocher un mandat. Mieux vaut donc en faire venir plusieurs avant de fixer définitivement votre prix!

Pour les ventes potentiellement contentieuses, préférez un expert

Pour des ventes complexes (vente de quote-part d'indivision, par exemple) ou sujettes à contentieux (dans le cadre d'un divorce), mieux vaut passer par un expert immobilier. Celui-ci vous demande également de lui fournir un grand nombre de documents (titre de propriété, procès-verbaux d'assemblées générales, règlement de copropriété…). Son approche, plus juridique l'amène souvent à compléter sa visite en consultant votre syndic et le service d’urbanisme de la mairie. Avec toutes les infos mises à sa disposition, il estime votre bien en appliquant, au moins, deux méthodes différentes. Le plus souvent, il se réfère aux prix des biens vendus dans le voisinage (méthode dite «par comparaison») et au rendement locatif théorique du bien (méthode dite «par le rendement»).

Une expertise vous revient, en moyenne, entre 700 et 900 euros pour un appartement ou une maison d’une centaine de mètres carrés. Mais elle a une véritable valeur lors de la négociation. En effet, l'expert engage sa responsabilité. Il dispose d'ailleurs, d'une assurance de responsabilité civile professionnelle. De plus, en cas de contestation (par le fisc, par exemple), il peut vous assister lors de vos rendez-vous avec l'administration fiscale.

Toutefois, le titre d'expert immobilier n'est pas protégé et tout le monde peut se déclarer expert! Aussi, choisissez de préférence un professionnel adhérent à l'une des associations professionnelles signataire de la charte de l'expertise immobilière. Parmi celles-ci, on trouve l'Institut Français de l'Expertise Immobilière (IFEI) ou encore le Conseil Supérieur du Notariat (CSN).

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.