Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des titres restaurant paieront fruits, légumes et produits laitiers

Le Figaro05/11/2010 à 15:36
La ministre de l'Economie Christine Lagarde a annoncé ce vendredi la prochaine publication du décret entérinant cette mesure.

Vous êtes las du sandwich à emporter ? Vous pourrez désormais utiliser les titres restaurants distribués par votre entreprise pour vous offrir fruits et légumes ou produits laitiers. La ministre de l'Economie Christine Lagarde a annoncé ce vendredi que le décret entérinant cette possibilité a été signé, et qu'il entrera en vigueur «dans une dizaine de jours». «La grande nouveauté, a-t-elle expliqué, c'est que toute la gamme des produits laitiers, sans aucune restriction, sera accessible : lait crème, dessert, fromages blancs... Ceux qui mangent sur le pouce pourront désormais acheter autre chose qu'une quiche ou un sandwich». Cette disposition a été introduite en 2009 par la députée UMP Valérie Boyer dans la loi «Hôpital, patients, santé et territoire», et visait à diversifier l'alimentation des salariés contraints de dévorer rapidement leur déjeuner. Plus de 3,5 millions de salariés qui consomment des titres restaurant sont potentiellement concernés.

«Les titres ne doivent pas être limités aux restaurants»

La Commission nationale des titres restaurant (CNTR), qui représente différents acteurs concourant à la distribution des titres (employeurs, salariés, restaurateurs, sociétés émettrices de titres...), s'est cependant longtemps opposée à la mise en place de cette mesure, de peur des dérives qui pourraient en résulter. Son président, Jean-Michel Reynaud, craignait une banalisation du titre, qui tendrait à devenir un moyen de paiement comme un autre. C'est d'ailleurs pour éviter cette situation que l'utilisation des tickets resto et autres chèques déjeuner dans les supermarchés est plus sévèrement encadrée depuis mars 2010.

Mais si ces titres n'ont pas vocation à devenir de simples aides financières, Christine Lagarde a rappelé ce vendredi que leur utilisation «doit rester ouverte et ne doit pas être réservée aux seuls restaurants». Conséquence : les détaillants en fruits et légumes feront bientôt leur entrée au sein de la Commission des titres restaurant, a également annoncé la ministre.

LIRE AUSSI :

» Tickets-Resto: l'utilisation se restreint

» Le Ticket Restaurant poursuit sa conquête du monde

» Bercy pourrait taxer les titres restaurant


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.