Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des illuminations de Noël plus économiques

Le Figaro13/12/2011 à 12:28
Confrontées à la rigueur budgétaire, les villes et municipalités françaises n'ont d'autre choix que de réduire la part de leur budget consacrée aux illuminations de fin d'année.

Pas de Noël sans lumières et les kilomètres de guirlandes et de décors clignotants qui font briller les villes à la nuit tombée. Plébiscitées tant par les habitants que par les touristes, les illuminations de Noël représentent un budget important. Un budget auquel consentent presque toutes les mairies de France. Crise oblige, les investissements tendent toutefois à diminuer ces dernières années.

A l'exception des grandes villes, le budget moyen d'une municipalité pour les illuminations de Noël correspond à 0,03% de son budget annuel selon Christine Allain-Launay Blachère, directrice marketing de Blachère Illumination, une PME familiale basée dans le Luberon qui illumine une commune française sur deux. Les municipalités comme les collectivités tentent de décorer et d'illuminer autant tout en dépensant moins.

Louer ses illuminations

Certaines mairies comme Cahors ou Albi ont fait le choix depuis plusieurs années de la location de motifs lumineux, permettant ainsi de maîtriser voire de diminuer les coûts de fonctionnement pour la collectivité. Nombre de villes et de communes décident aussi de réduire la durée d'éclairage des illuminations mais également de les éteindre pendant la nuit permettant de réaliser des économies d'énergie de l'ordre de 50%.

Les mairies ne sont pas seules à financer les illuminations et bien souvent, les associations de commerçants contribuent à la décoration de leurs quartiers. En effet, en période de froid et de nuit précoce, les illuminations servent à attirer les passants. Ainsi, le Comité Champs-Élysées qui regroupe 170 commerçants du quartier prend en charge environ la moitié du budget total pour l'illumination de la plus belle avenue du monde, qui tourne autour de 1 million d'euros . Selon Edouard Lefebvre, le délégué général du Comité, la Mairie de Paris subventionne le projet à hauteur de 220.000 euros, les sponsors et différents partenaires, Renault en tête, apportant le reste du financement.

95% d'économies d'énergie grâce aux LED

Mais la vraie révolution dans les illuminations réside en la généralisation des ampoules LED en remplacement des ampoules à incandescence. Introduites en 2002, elles sont désormais incontournables. Selon l'Agence pour l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie (ADEME), le remplacement généralisé des motifs à lampes à incandescence par des motifs à lampes basse consommation permet ainsid'économiser jusqu'à 95% des consommations électriques liées aux illuminations de Noël.

A titre d'exemple, la consommation d'énergie des illuminations de Noël sur les Champs-Élysés est revenue de 480.000 kWh en 2006 à seulement 31.000 kWh cette année grâce aux LED. Mieux encore, l'électricité consommée par les illuminations sera pour la première fois compensée par une production d'énergie issue d'une centrale solaire dans les Pyrénées-Orientales.

Afin d'inciter à plus d'éco-responsabilité, l'ADEME a d'ailleurs édité un guide des bonnes pratiques à destination des collectivités locales pour une organisation responsable des fêtes de fin d'année.

LIRE AUSSI:

» En période de crise, faut-il limiter les illuminations de Noël?

» Que faire à Paris pour Noël?

» Champs-Elysées: des halos futuristes

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.