Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des frais trop élevés dans 40% des agences immobilières

Le Figaro25/03/2015 à 13:17

INFOGRAPHIE - Publiée il y a un an, la loi Alur impose notamment un plafond pour les frais d'agence immobilière lors d'une location. Selon une étude de l'association CLCV, 42% des agences n'appliquent toujours pas cette règle.

C'était l'une des promesses fortes de la loi Alur: faire baisser les frais d'agence pour les locataires. Un an après la publication de cette loi consacrée au logement, il faut croire que le compte n'y est pas selon une étude de l'association CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) publiée ce mercredi.

Légalement, depuis le 15 septembre 2014, les frais d'agence à la charge du locataire (pour couvrir les frais de visite du logement, constitution de dossier, bail...) sont plafonnés selon la surface habitable du logement. Le maximum est fixé à 12 euros le m² dans les zones les plus tendues (Paris et la première couronne), 10 euros dans les zones tendues (le reste de l'agglomération parisienne et 26 autres grandes villes telles que Lyon, Aix-Marseille, Toulouse, Bordeaux ou Nice). Partout ailleurs, le plafond est à 8 euros le m². À ce tarif, le professionnel peut encore ajouter 3 euros par mètre carré s'il dresse l'état des lieux. Une mesure qui permet de substantielles économies pour les locataires, surtout en région parisienne.

Pour contrôler le respect de cette obligation, la CLCV a relevé les pratiques de 938 agences réparties dans 40 départements, vérifiant à chaque fois si le montant des honoraires d'agences est affiché et s'il n'est pas trop élevé. Le bilan n'est guère satisfaisant.

Sur l'ensemble des agences visitées, seules 76 % affichent effectivement les tarifs pratiqués. Et parmi celles qui respectent l'obligation d'affichage, il en reste encore 42% qui ne respectent pas les plafonds au mètre carré (voir ci-dessous, le découpage par région). Même si l'association relève que les grands réseaux (Century 21, Orpi, Foncia etc.) sont globalement de meilleurs élèves avec un taux d'affichage conforme de 66% (contre 58% en moyenne), elle souligne que «ce retard est absolument inexcusable et ne saurait être mis sur le dos d'un quelconque délai nécessaire d'adaptation».

Dans ces conditions, la CLCV réclame que la Commission de contrôle prévue par la loi Alur soit mise en place sans délai afin de sanctionner les abus constatés. Elle souhaite également que le plafonds des honoraires de location soient revus à la baisse dans les zones non tendue, où les économies pour les locataires restent minimes..

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.