Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des centres ophtalmologiques épinglés pour des "pratiques abusives" s'apparentant à de la fraude à l'Assurance maladie
Boursorama avec Media Services13/07/2020 à 11:57

Le CNPO dénonce des pratiques abusives. ( AFP / PHILIPPE HUGUEN )

Ces fraudes auraient été décelées dans des centres de santé ophtalmologiques, d'après Le Parisien.

Des "anomalies de fonctionnement" et des "abus" s'apparentant à de la fraude?. Selon le Collège national professionnel d'ophtalmologie (CNPO), nouveau nom de l'Académie française d'ophtalmologie, des "actes peu justifiés" et des "stratégies de facturations hautement critiquables" ont été relevés par "différentes sources" ces derniers mois.

"Des contrôles ont été engagés par la Caisse nationale d'assurance maladie, laquelle a aussi identifié ces déviances, alors que l'on assiste à une multiplication rapide du nombre de ces centres", a assuré le CNPO.

Envolée des remboursements

Selon Le Parisien , qui a eu accès à un rapport interne de l'Assurance maladie (Cnam), c'est l'envolée des remboursements réclamés par ces centres de santé d'un genre nouveau, en plein essor depuis 2018, qui aurait fait naître les soupçons.

"Pour une patientèle passée de 400.000 personnes en 2015 à 800.000 en 2019 (+100%), le coût des remboursements s'est envolé de 245%", pour atteindre "69 millions d'euros", souligne ce rapport, cité par le quotidien..

Selon le Syndicat national des ophtalmologistes de France (Snof), plusieurs "pratiques abusives" seraient à l'origine de cette hausse, comme "la facturation de multiples actes orthoptiques et médicaux" et "des examens complexes systématisés semblant peu pertinents".

"Ces résultats mettent en lumière un phénomène latent et ignoré jusqu'alors des payeurs, à savoir une dérive tarifaire importante (...) portant préjudice à toute la spécialité", insiste dans un communiqué le Snof, hostile à l'essor de ces centres de santé ophtalmologiques.

Les centres de santé, dont le développement est favorisé par l'importance des délais pour l'obtention d'un rendez-vous chez un ophtalmologue libéral, sont conventionnés en secteur 1, donc interdits de dépassements d'honoraires. Ils sont accessibles parfois en moins de 24 heures.

Le CNPO met en garde de son côté contre tout "amalgame", notamment "avec les centres de santé historiques, sans but lucratif, conçus sur un modèle mutualiste et traditionnellement gérés par les collectivités et institutions territoriales".

"La communauté médicale ophtalmologique fait appel à la vigilance, et compte sur l'éthique et le sens déontologique de chacun des spécialistes", insiste le Conseil

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • vazi
    13 juillet12:31

    Une société qui aide se fait tout volerIl faudrait être très rigoureux et intransigeant lors d'interpellations

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer