Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Des avocats opposés au projet parisien des Batignolles

Le Figaro 22/06/2012 à 11:48
Ils contestent devant le tribunal administratif la construction du futur palais de justice dans le XVIIe arrondissement de Paris.

Le futur palais de justice qui doit sortir de terre dans le quartier des Batignolles d'ici à 2017 ne fait pas que des heureux. Du côté des avocats, en particulier, on n'apprécie guère de devoir quitter le centre historique de la capitale pour atterrir en bordure du boulevard périphérique. La Chancellerie, jeudi, évoquait de son côté une «mise à plat» du dossier, conclu par l'ancien garde des Sceaux, afin d'avoir une vision claire du projet et de ses implications. Conclusions attendues en principe avant la fin du mois de juillet.

En mars, lors du questionnaire organisé par le barreau de Paris, les avocats s'étaient prononcés à une large majorité (64 %) contre ce déménagement. Et, le 13 avril dernier, l'association «La justice dans la Cité» contestait devant le tribunal administratif la signature du contrat de partenariat public-privé (PPP) entre l'État et le groupe Bouygues chargé de la construction du futur Palais de justice.

Cette tour «verte» de 160 m imaginée par le célèbre architecte Renzo Piano, et dont les travaux ne devraient pas démarrer avant 2013, est qualifiée de «projet d'arrière-garde, ruineux, polluant et arrogant» par Cyril Bourayne, le président de l'association. D'après lui, le coût de réalisation estimé à 575 millions d'euros est loin de refléter la réalité. «Le PPP représentera une charge de 1,666 milliard d'euros sur 27 ans. On sait que ce genre de contrat coûte toujours 30 % plus cher et on arrivera au final à plus de 2 milliards», dénonce l'avocat.

Insuffisamment desservi par les transports en commun, incapable de respecter le Grenelle de l'environnement, le futur Palais de justice, qui doit rassembler l'ensemble des services du tribunal de grande instance actuellement répartis sur cinq sites, serait en outre trop petit, selon Me Bourayne. «62 000 m² contre 50 000 m² sur l'île de la Cité sachant qu'aux Batignolles, il faudra en plus intégrer les 20 tribunaux d'instance.»

L'association, qui a reçu le soutien du sénateur et ancien ministre de la justice Robert Badinter - il qualifie le projet d'«absurdité» -, estime qu'une autre solution est possible. «Il suffirait de réaménager les locaux actuels et notamment les 11 000 m² d'archives qui ne servent plus, souffle Me Paul-Albert Iweins, le président d'honneur de l'association. Et pourquoi pas envisager une extension du côté de l'Hôtel-Dieu, comme cela a été un temps évoqué?» Ou même intégrer les locaux de la police judiciaire qui doit elle aussi déménager. Bref, faire mieux pour beaucoup moins.

 

LIRE AUSSI:

» Les Batignolles - un Palais de justice ultramoderne en 2017

» Urbanisme - Anne Hidalgo veut un Paris plus haut

SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières à Paris avec Explorimmo

SUIVEZ LE FIGARO IMMOBILIER SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.